Le mot “arbovirose” signifie : maladie dont l’agent causal est un virus transmis par un arthropode (insectes et acariens notamment).

La dengue, le zika et le chikungunya sont des maladies virales qui ressemble la plupart du temps à une grippe mais sans les symptômes respiratoires (toux, écoulements du nez…)


L’arrivée dans le Pays d’une dengue d’un nouveau type ou d’une autre arbovirose (le zika et le chikungunya ne sont pas les seules autres arboviroses possibles) a lieu quand des personnes contractent la maladie dans un autre pays et (re)viennent au Pays pendant la phase de virémie (pendant la maladie), ou lors de la phase d’incubation avant la maladie. Ces « porteurs » peuvent aussi ne pas être malades mais véhiculer les virus quand même (patients asymptomatiques). Les moustiques locaux piquent alors la personne porteuse et propagent ensuite la maladie à d’autres personnes, qui, elles-mêmes, continuent aussi à la propager. Les cas se multiplient de cette manière pour aboutir à des épidémies.
Il est donc particulièrement important que les personnes porteuses soient détectées au plus tôt afin que des mesures de protection individuelle et de lutte contre les moustiques puissent être prises rapidement. C’est ce qui s’est passé lors de la détection du cas de chikungunya de mai 2014, mais nous n’avons pas eu cette chance en octobre où la maladie avait déjà commencé sa dissémination lors de sa détection.
Il est aussi très important que le moins possible de moustiques circulent, car plus il y a de moustiques et plus est élevée la probabilité qu’une nouvelle personne porteuse soit piquée et commence à disséminer la maladie qu’elle porte.


Liens informatifs :

- La situation de la maladie dans les zones avec qui nous avons des relations étroites est souvent liée à la nôtre, aussi il peut être intéressant de consulter l’actualité de la dengue et du chikungunya en Nouvelle-Calédonie sur le site de la DASS.

- D’autres informations par le Center of Disease Control (mais en anglais)