Transition digitale

Le DAD

Les aides financières du dispositif d’aide au digital s’inscrivent dans le cadre du développement des startups, de la création de contenus et de l’accompagnement de la transition digitale des entreprises en concourant à l’appui à la transition digitale pour accroître les performances économiques des entreprises.

Sont éligibles au titre de la catégorie «Transition digitale» : les entités justifiant de 3 années d’existences et souhaitant intégrer des technologies digitales dans les activités et les processus de l’entreprise, afin de procéder à la transformation digitale de leur structure et accroître les performances économiques de l’entreprise.

Montants

Cette aide financière vient en soutien aux entités justifiant de 3 années d’existence et souhaitant intégrer des technologies digitales dans les activités et les processus de l’entreprise, afin de procéder à la transformation digitale de leur structure et accroître les performances économiques de l’entreprise.
Le montant de l’aide ne peut être supérieur à 6 000 000 F CFP, ni excéder 50% du montant total des dépenses réalisées en Polynésie française.

Critères de sélection et notation

Une commission consultative de 8 membres, reconnus pour leur expertise du digital et de professionnels dont l’activité, la fonction ou les compétences sont de nature à enrichir les débats relatifs à l’instruction des demandes d’aide, est chargée de donner un avis sur les demandes d’aide au digital.

Des critères de sélection, une base de notation et des bonus de notation connus à l’avance permettant:
1. Une transparence optimum de l’analyse des dossiers,
2. Une compréhension aisée des attendus des projets.

«Transformation digitale» :
– Valeur ajoutée de la solution digitale pour l’entreprise (/30) ;
– Capacité de l’entreprise à placer le client au cœur de ses préoccupations (/15) ;
– Réalisme du calendrier de mise en oeuvre de la stratégie digitale (/10) ;
– Pertinence des d’indicateurs pour évaluer les étapes de la transformation digitale de l’entreprise (/10) ;
– Pertinence de la solution technique (/15) ;
– Équilibre du plan de financement (/20) ;
– 20 points de bonus si le porteur de projet justifie du suivi de la formation du Passeport Digital de la CCISM.

Télécharger le formulaire de demande (.doc)

La gestion de ce dispositif d’aide au digital – DAD, est assurée par la direction générale de l’économie numérique (DGEN). Elle assure notamment, l’accompagnement des porteurs de projets, l’instruction et le suivi des dossiers de demande d’aide, le secrétariat de la commission consultative, la gestion financière du dispositif.

Dépenses éligibles

Seules les dépenses réalisées en Polynésie française sont éligibles. Elles comportent:
– Les frais de personnel
– Les prestations de services rattachés au projet
– Les coûts de recherche, des brevets achetés ou pris sous licence
– Les coûts liés aux droits de propriété industrielle et/ou intellectuelle
– Les coûts d’achat de licences applicatives ou logiciels spécialisés (hors suite bureautique et système d’exploitation)
– Les frais d’assurance
– Les frais généraux dans la limite de 7% de la part locale du budget du projet aidé

Télécharger la loi de Pays 201744 LP APF du 14 décembre 2017 (.pdf)

Télécharger l’arrêté CM du 8 février 2018 (.pdf)

 

Par | 2018-02-12T12:05:02+00:00 février 12th, 2018|DAD|Commentaires fermés sur Transition digitale

À propos de l'auteur :

%d blogueurs aiment cette page :