Teiva Jacquelain est un des rares sportifs polynésiens à être devenu professionnel. Il y a encore quelques années, il évoluait au rugby club de Pirae tout en faisant de l’athlétisme en parallèle.

En 2016, il décide de tenter sa chance en métropole et fait un passage éclair par le pôle espoir du RC Toulon avant de signer un contrat professionnel avec le FC Grenoble. Le club, alors en Pro D2, réussit courant 2018 à remonter dans le Top 14, l’élite du rugby national. Sa rapidité et son physique robuste font de lui un joueur exceptionnel qui a déjà été repéré par le sélectionneur de l’équipe de France de rugby à 7 avec qui il évolue. Malgré la distance avec la Polynésie et les siens, Teiva travaille dur et transforme ses rêves en réalité.

En bref

Naissance
Né le 22 avril 1994 à Hyères, j’ai grandi à Tahiti

Origines
Père métropolitain, mère de Moorea, Haapiti.

Situation familiale
Célibataire

Un héros de ton enfance ?
Mon père, Mohamed Ali, les légendes polynésiennes des grands guerriers.

Si tu étais un animal ?
Un requin

Une valeur morale ?
« N’abandonne pas. Endure maintenant et vis le restant de ta vie en tant que champion. » de Mohamed Ali et «‘o ‘oe to ‘oe rima » de Bobby Holcomb (ta main c’est toi)

Ton activité professionnelle ?
Rugbyman professionnel

Tes sponsors ?
Pas de sponsors actuellement mais j’ai un très gros soutien de la part de “Invad Tahiti” qui m’envoie des vêtements de chaque nouvelle collection pour m’encourager.

Trois meilleurs résultats de ton palmarès 2018 :

J’ai acquis le statut de rugbyman professionnel
J’ai porté le maillot de l’équipe de France à 7 dans plusieurs tournois
Je joue en Top 14 (plus haut niveau en France) après être passé cette année, avec mon club de Grenoble, de la Pro D2 au Top 14.

Son portrait vidéo

Votez pour Teiva en envoyant SPORT 16 au 7575 (SMS surtaxé).