Dans le cadre du programme Maita’i Sport Santé (M.S.S.), une 3ème session des activités physiques adaptées est organisée du 5 août au 30 novembre 2019. Ce programme a pour objectif d’accompagner les personnes présentant certaines pathologies (obésité, diabète, hypertension…) vers une activité physique et sportive adaptée à leur santé.

Vous êtes intéressés et souhaitez participer à ce programme ?
Cliquez ici

La cellule C.O.A.C.H. de la Direction de la Jeunesse et des Sports (D.J.S.) est allée à la rencontre des coachs et pratiquants des différentes disciplines proposées.

Aujourd’hui, focus sur la pratique de la natation, sport olympique depuis 1896 pour les hommes et 1912 pour les femmes. La natation, qui désigne l’action de nager, que ce soit en surface ou sous l’eau, englobe les différentes activités physiques pratiquées dans l’eau : plongée, nage synchronisée, plongeon, etc. Elle demeure un sport accessible à tous, sans impact sur les articulations et permet de tonifier les muscles sans douleur.

Les différents lieux de pratique

  • Piscine AMJ à Papeete
  • Piscine Taina à Punaauia

Zoom sur Jean-Luc, coach en natation à Papeete et Yolande, une de ses élèves.

Les mots du coach

Peux-tu te présenter ?

Jean-Luc TETUPAIA, coach à Maita’i Sport Santé (M.S.S.) depuis le début du projet « Nage Forme Santé » avec la Fédération tahitienne de Natation. Ça sera la 4ème année pour nous.

Depuis combien d’années pratiques-tu la natation ?

C’est vrai que mon parcours est un peu atypique. Je suis chauffeur routier et comptable. Alors, je suis dans la natation depuis 2008 grâce aux associations. J’ai suivi une formation de secouriste et de sauveteur et j’avais dans l’idée de me former afin de pouvoir encadrer. La natation est venue bien après, cela va faire 1 an que j’ai mon diplôme professionnel.

En quoi cette discipline te passionne ?

Le côté apesanteur me passionne, surtout où le corps est bien dans l’eau et est porté par l’eau, le muscle est travaillé autrement. C’est en ayant participé au projet « Nage Forme Santé » de la fédération que j’ai découvert les bienfaits de cette discipline, et depuis j’essaye de la développer au maximum.

Quelles ont été tes motivations pour participer au programme de M.S.S. ?

Ma motivation, c’est de pouvoir apporter mon aide et mes connaissances aux personnes qui ont besoin d’être encadrées. Pour pouvoir justement leur apporter ce bien être et de retrouver une meilleure santé.

Pour ce programme de M.S.S., quels sont tes objectifs ?

Pour cette session, avec le groupe que j’encadre, mes objectifs sont bien évidemment le bien-être et la forme avant tout mais aussi la perte de poids.

Quel message souhaiterais-tu faire passer à nos internautes ?

La natation, ce n’est pas évident et si l’on se donne les moyens, cela ne peut que faire du bien, tant au corps qu’à l’esprit. Quelque soit l’endroit où l’on est, il faut y aller ! À la mer, à la piscine, tu peux nager !

Mais surtout, il ne faut pas avoir peur de venir et de participer à ce programme.

Les mots de l’élève

 Peux-tu présenter ?

Je m’appelle Yolande, j’ai 58 ans et cela fais 3 ans que je suis dans ce dispositif. La première année, j’ai pratiqué la natation puis, en dehors de M.S.S., j’ai fais de l’aqua-bike, de l’aqua-fitness et à peu près toutes les pratiques qui ont un rapport avec l’eau. Ensuite, j’ai dû m’arrêter un moment car j’ai été opérée du rein.

J’ai repris mon activité physique et le programme M.S.S. avec le tir à l’arc, qui est d’ailleurs une discipline magnifique et intéressante où tu développes les muscles de la poitrine. Au final, je suis revenue à la natation, discipline dans laquelle je profite à fond parce que c’est dans l’eau que je me sens mieux dû à mon poids. Et c’est tellement plus agréable de faire de l’exercice lorsqu’il fait chaud (sourire).

Quelles ont été tes motivations pour participer au programme de M.S.S. ?

C’est un programme intéressant, atypique et qui renferme un vivier assez large de disciplines. Il y a beaucoup de personnes qui viennent de différents milieux et beaucoup ont des problèmes de santé. On ne banalise plus sur le sujet.

Ma motivation, c’est ma santé (sourire) !

Qu’est-ce que cette discipline t’apporte physiquement et mentalement ?

J’ai toujours aimé la natation et au vu de ma corpulence, l’eau me porte. Nous sommes les enfants du Pacifique ! Nous aimons l’eau et 45 minutes de natation, je trouve que c’est vraiment super.

Au niveau physique, cela me permet de soulager mes genoux parce que j’ai de l’arthrose. J’aime beaucoup regarder les émissions sur Netflix et je travaille beaucoup assise devant mon ordinateur. Cela me fait vraiment du bien : mes articulations sont actives et je suis en mouvement constant, ce qui fait que je peux me lever et bouger plus facilement, je ne suis pas à procrastiner sur mon lit.

Personnellement, sans penser au sport, il y a une chose dont je suis certaine : mentalement, cela m’apporte du plaisir, je suis plus heureuse, cela me permet de sortir de chez moi, de voir un peu plus de monde, de rencontrer des personnes et de partager sur des sujets que nous connaissons.

De plus, cela me permet de prendre un peu le soleil, c’est de la vitamine D gratuite. Aucunement besoin d’aller en chercher à la pharmacie (sourire).

Quels sont tes objectifs pour ce programme ?

Mon objectif, c’est effectivement de perdre du poids. C’est le souhait de tous ceux qui participent à ce programme mais c’est aussi de pouvoir continuer à bouger après le programme, d’avoir une suite. Maintenant, cela fait 3 ans que je suis dans ce dispositif. Je n’ai plus honte d’aller demander : dès qu’il y a de la place, je reviens (rires). Et je trouve vraiment dommage qu’il n’y ait pas beaucoup de personnes qui en profitent.

Quel message souhaiterais-tu faire passer ?

Je voulais remercier toutes les personnes qui ont mis en place ce dispositif : nos coachs en natation et les autres coachs qui sont sur le terrain, le staff aussi. Sabrina, qui nous accueille avec son grand sourire, taote Pierre, Christian et Cédrik qui sont toujours disponibles et nous conseillent.

Mon message aux personnes qui souhaiteraient participer à M.S.S. : peu importe les disciplines, il faut y aller. Ne pas avoir honte !

C’est un programme que je conseille à beaucoup de personnes. Pour ma part, j’essaye de partager un maximum autour de moi pour que d’autres personnes qui restent à la maison ou qui sont retraitées puissent venir à la piscine.

 Je suis très heureuse dans ce programme et je crois qu’il faut que je laisse aussi la place aux autres (rires). Il m’arrive souvent de témoigner des bienfaits que M.S.S. m’apporte. Dernièrement, j’ai partagé avec ma congrégation de ce que je vis avec M.S.S. durant et même après mes cours… Chez moi aussi où je me suis réorganisée afin que tous mes efforts se suivent et d’avoir de nouvelles habitudes de vie (sourire).