Pirae, 28 janvier 2020 – Après avoir rencontré le mouvement sportif, Madame Christelle LEHARTEL, ministre de l’éducation, de la Jeunesse et des sports, a convié les associations de jeunesse et d’éducation populaire. L’occasion pour la ministre, en ce début d’année de leur adresser ses vœux, les remercier pour leur fort engagement auprès de la jeunesse polynésienne, et leur présenter le cadre de sa politique publique visant à la cohésion sociale.

Face aux problèmes auxquels sont confrontés les jeunes aujourd’hui (problèmes familiaux, émotionnels, dépendances, échec scolaire, problèmes de santé, …), la ministre en charge à la fois de l’éducation et de la jeunesse réaffirme son soutien aux assocations pour que tous projets contribuant  à l’épanouissement, à l’éducation, à la culture, et au bien-être des jeunes puissent se développer.

Aussi, afin d’accompagner au mieux ces associations, la direction de la jeunesse et des sports (DJS), la mission d’appui technique jeunesse et sport de l’Etat (MATJS) et l’Institut de la Jeunesse et des Sports (IJSPF) ont exposé leurs services et aides possibles (conseils, aides financières, formations destinées aux directeurs de structures associatives, animateurs et bénévoles, …). L’adéquation des projets proposés par les associations de jeunesse et d’éducation populaire avec les orientations ministérielles permet le financement notamment des projets périscolaires et de proximité qui viennent compléter l’action de l’Ecole.

De même, les activités de la Francophonie et le développement de la mobilité des jeunes, qu’elle soit intra-pacifique, européenne ou mondiale sont autant de projets ministériels mis en avant lors de cette rencontre.

Ainsi, la ministre a présenté une politique de jeunesse bienveillante permettant de toucher les enfants au cœur des quartiers mais aussi de les ouvrir aux autres à l’extérieur du Pays dans une visée de réussite éducative.