Dès le 28 janvier 2020, le gouvernement de la Polynésie française a pris un ensemble de mesure visant à éviter I’introduction du Coronavirus Covid-19 sur notre territoire. Toutefois, I’apparition d’un premier cas sur le sol polynésien a obligé le Haut ­commissariat de la République à déclencher la phase 1 du plan ORSEC (Organisation de réponse de sécurité civile) et le Pays à renforcer ses mesures de lutte contre la propagation du virus.

La contamination étant à ce jour limitée, aucune interdiction d’ordre général n’est prise concernant les rassemblements y compris de jeunesse et d’éducation populaire. Toutefois, il convient d’adopter impérativement l’usage de « comportements barrières » à appliquer tant dans la sphère privée que lors de vos rencontres et activités associatives.

Centres de vacances et de loisirs (CVL) :

À la date de ce courrier, la situation ne justifie pas une annulation des centres de vacances avec hébergement et des centres de loisirs sans hébergement qui doivent se dérouler au cours des prochaines vacances et qui ont été régulièrement déclarés auprès de la Direction de la Jeunesse et des Sports. Les autorisations d’ouverture déjà délivrées sont donc maintenues sauf dans les cas spécifiques énoncés ci-après.

De plus, la situation étant susceptible d’évoluer à tout moment, cette position pourra être révisée et d’autres consignes, d’ordre général ou spécifique aux accueils de mineurs, pourront vous être transmises ultérieurement. Les organisateurs et responsables de CVL devront se tenir régulièrement informés des évolutions de la situation.

Les organisateurs de centres de vacances et de loisirs doivent néanmoins observer les mesures de prévention et les précautions suivantes.

En amont des centres

  • Les séjours internationaux doivent être reportés ou annulés. La venue de groupes de jeunes étrangers doit également être annulée. Cette mesure s’applique également aux adultes venant participer à l’encadrement ou à l’organisation d’un centre en Polynésie française ;
  • Les déplacements et circulations des mineurs entre les îles de Polynésie française doivent être annulés, les mineurs accueillis en centres de vacances ou de loisirs doivent rester à proximité de leur lieu de résidence. Des adaptations aux séjours doivent le cas échéant être envisagées pour permettre aux enfants de rester sur leur île d’origine et ce, afin d’éviter une éventuelle propagation du virus. Il en est de même pour les personnels d’encadrement et de services participant à ces accueils ;
  • Il convient, en amont du séjour, de sensibiliser l’ensemble du personnel participant à l’accueil aux mesures à prendre (gestes barrières) pour limiter la propagation du virus. Les équipes pédagogiques doivent préparer le séjour et notamment prévoir une organisation du centre qui permette de limiter la propagation du virus (pas de contact, présence de savon… ) et de préparer des activités qui limitent les contacts entre enfants ainsi que les sorties dans des endroits clos ou fréquentés par de nombreuses personnes extérieures au centre (cinémas, centres commerciaux… ). Le projet pédagogique pourra inclure des activités visant à sensibiliser les enfants, sans dramatisation excessive, aux règles à observer pour éviter la propagation du virus.

Durant l’accueil

Comme pour chaque accueil, l’organisateur et le directeur du centre doivent s’assurer que la réglementation applicable au CVL soit strictement respectée. Les points de vigilance suivants doivent être suivis rigoureusement :

  • Tenir à jour le registre de présence des mineurs : il convient de connaître les noms des enfants et la période de présence de chaque mineur accueilli. Aucun mineur ne doit être accepté sans avoir été préalablement identifié par le directeur de l’accueil qui prendra connaissance de sa fiche sanitaire de liaison et l’inscrira dans le registre de présence ;
  • Les fiches sanitaires doivent être étudiées avec la plus grande attention par le directeur du centre et la personne chargée, sous son autorité, d’assurer le suivi sanitaire des mineurs dans le respect de la confidentialité des informations contenues. Toute pathologie particulière signalée susceptible de rendre l’enfant plus sensible aux effets éventuels du Coronavirus doit être identifiée. Un avis médical doit le cas échéant être recueilli après informations des parents.
  • Il convient d’équiper le centre de tous les produits nécessaires permettant aux enfants et aux équipes d’adopter les « gestes barrières » permettant de limiter la propagation du virus. Tous les points d’eau doivent être équipés de savon. À défaut, des solutions hydroalcooliques doivent être mises à disposition à différents endroits du centre. Des mouchoirs à usage unique doivent être à disposition et des poubelles à couvercle installées à proximité. Le personnel chargé de l’entretien du centre portera une attention particulière au nettoyage, avec des produits désinfectants, des objets manipulés dans le centre : poignées de porte, sanitaires, jeux et jouets, couverts… Ces tâches doivent être effectuées à plusieurs reprises dans une journée ainsi qu’après le départ des enfants ;
  • Le directeur et son équipe doivent s’assurer que l’approvisionnement des produits est effectué. L’organisateur de l’accueil s’assurera que le directeur dispose des moyens nécessaires pour cela ;
  • L’équipe pédagogique s’attachera à accompagner les enfants dans le cadre d’activités pédagogiques, adaptées et ludiques, à adopter les bons comportements (gestes barrières) et à limiter les contacts entre enfants.
  • Une attention particulière doit être apportée à l’observation des enfants. Tout enfant présentant des signes de fatigue, des difficultés respiratoires (difficultés à récupérer après un jeu par exemple), de la toux, de la fièvre… doit être isolé. Après information des parents, il sera pris contact avec le centre 15 ou un médecin qui indiquera la marche à suivre. Toute action de cette nature devra être en outre signalée à la Direction de la Jeunesse et des Sports.
  • En cas d’apparition avérée du virus dans le centre, d’autres consignes seront données aux responsables de l’équipe.

Face à ce virus, la mobilisation de tous étant nécessaire, je compte sur votre engagement à respecter et faire respecter ces dispositions et vous invite à faire connaître à la DJS toute difficulté liée à leur mise en œuvre.

Organisation d’événements internationaux de jeunesse en Polynésie française :

Le ministère en charge de la jeunesse conseille vivement à toutes les associations de jeunesse et d’éducation populaire organisatrices d’événements internationaux en Polynésie française d’ici au 30 avril 2020, de les reporter à une date ultérieure.

Dans le cadre des prises en charge accordées aux grandes manifestations de jeunesse du Pays, validées par arrêté n° 3165 CM du 26 décembre 2019, les organisateurs sont invités à se rapprocher de l’Institut de la jeunesse et des sports de Polynésie française (IJSPF) au 40 50 27 70.

Rassemblements inter-îles et internationaux :

Le ministère en charge de la jeunesse conseille vivement aux associations de jeunesse et d’éducation populaire de ne pas opérer de déplacements internationaux ou inter insulaires d’ici au 30 avril 2020.

Gestes barrières :

  • se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou des solutions hydroalcooliques,
  • se couvrir la bouche et le nez en cas de tous ou d’éternuement,
  • utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter dans une poubelle fermée, puis se laver les mains,
  • limiter les contacts proches avec les autres personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre.

En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, les recommandations et mesures précédentes pourront être amenées à se renforcer en urgence.

Pour votre meilleure information concernant l’évolution des mesures générales et spécifiques liées au Coronavirus Covid-19, n’hésitez pas à consulter les liens suivants :