La commission territoriale d’attribution du Fond de développement de la vie associative (FDVA) s’est tenue le 11 juin 2020, réunissant ainsi plusieurs partenaires afin de répartir l’enveloppe budgétaire de 20 millions de francs auprès de 43 associations porteuses de projets.

C’est sous la présidence de M. Guy FITZER, Administrateur des Iles du Vent et des Iles sous-le-Vent, et en présence des services de l’État, de la Polynésie française, du syndicat mixte en charge du contrat de ville de l’agglomération de Papeete, des mouvements associatifs et du fond paritaire de gestion, que s’est tenue la commission territorial d’attribution du FDVA.

La Mission d’Appui Technique Jeunesse et Sport du Haut-commissariat a examiné 60 projets portés par 43 associations. La commission a arrêté la programmation annuelle en procédant à la répartition d’une enveloppe budgétaire de 20 millions FCFP.

Créé par décret du 8 juin 2018, le Fonds pour le Développement de la Vie Associative est mis en œuvre en Polynésie française depuis 3 ans pour soutenir les associations dans leur fonctionnement et dans leurs projets par l’attribution de concours financiers destinés :

  • aux actions de formation des bénévoles, élus et dirigeants associatifs ;
  • au financement de l’activité d’une association ;
  • à la conduite de projets innovants et structurants.

Ce 3ième appel à projets a suscité, malgré la crise sanitaire, un réel engouement auprès de l’ensemble du milieu associatif polynésien puisque les dossiers reçus relèvent de plusieurs domaines d’activités : environnement, santé-solidarité-insertion, jeunesse-éducation populaire, sport, culture et patrimoine.

Avec 12 projets de formation des bénévoles et 25 projets innovants déposés, le mouvement associatif de Polynésie française témoigne d’un fort dynamisme. Pour beaucoup d’entre elles, les associations polynésiennes reposent sur le seul investissement de leurs bénévoles. Former ces derniers permet de construire ou de maintenir une dynamique qui les aide à développer leurs projets dans la durée.

Crédit@ Site du Haut-commissariat de la République en Polynésie française