Selon le dernier rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de 2014, le changement climatique est bel et bien d’origine anthropique. Il appelle ainsi la communauté internationale à renforcer les dispositifs en matière de lutte contre le changement climatique, en mettant l’accent sur la vulnérabilité de certains États, dont les petits états insulaires du Pacifique.

En Polynésie française, les actions menées en ce sens ont été initiées dès 2009, par la réalisation d’un état des lieux sur les enjeux posés par le changement climatique qui a permis de rendre compte de la nécessité de mener une politique de dévulnérabilisation et d’atténuation.

A partir de 2012, la Polynésie française s’est lancée dans l’élaboration de son Plan Climat. Il s’agissait de réaliser un schéma de développement durable prenant en compte les enjeux du changement climatique ainsi que deux objectifs spécifiques : l’atténuation des impacts immédiats du changement climatique et l’adaptation du territoire à leurs contraintes. Ces premiers travaux ont permis d’établir un diagnostic sur les vulnérabilités climatiques du territoire ainsi que le niveau de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre.

La démarche d’élaboration du Plan Climat Énergie de la Polynésie française s’est poursuivie par la conception et l’animation d’un dispositif de concertation afin d’établir un plan d’actions. En effet, la fédération des différents acteurs de la Polynésie française constitue un pré requis essentiel à la cohérence des actions publiques dans les différents domaines d’intervention : recherche, environnement, social, culturel, économique, transport, éducation, etc.

Ainsi, ce sont près de 120 personnes qui ont contribué à la rédaction du Plan Climat Énergie de la Polynésie française (PCE), représentants pas moins d’une soixantaine d’organismes ou institutions. Des travaux en ateliers ont permis l’émergence de 28 fiches actions, calibrées autour de 7 axes d’intervention et 15 orientations, chacune développant les étapes opérationnelles et les porteurs identifiés pour chaque action.

Axe 1 Maîtrise de la consommation & diversification énergétique durable
Orientations 1.1 Mettre en place une réforme institutionnelle du secteur de l’énergie en PF et développer des mesures d’accompagnement (coercitives)
1.2 Favoriser l’effacement, le lissage et le stockage de l’énergie
1.3 Favoriser le développement des filières EnR en cohérence avec les capacités d’accueil des réseaux locaux
Axe 2 Mobilité durable & Robustesse des systèmes de transports
Orientations 2.1 Encourager la sobriété et l’efficacité des modes de transport adaptés aux différents contextes (archipélagique et global Pacifique Sud)
2.2 Développer le recours à des énergies locales renouvelables et décarbonées pour les transports et adaptées aux différents contextes (archipélagique et global Pacifique sud)
Axe 3 Adaptation & sobriété du cadre bâti et de l’aménagement / urbanisation du territoire face aux chocs climatiques et énergétiques
Orientations 3.1 Accélérer la rénovation énergétique et renforcer les performances dans le neuf / Lutter contre la précarité énergétique et climatique
3.2 Définir une gouvernance adaptée aux contextes archipélagiques visant à mieux respecter les politiques d’aménagement et d’urbanisation durables à l’échelle des bassins de vie
Axe 4 Efficacité énergétique, résilience et responsabilité des systèmes productifs locaux
Orientation 4.1 Assurer la transition de l’économie locale à différentes échelles (filières, archipels et global Pacifique sud) vers une économie adaptée aux contraintes énergétiques et climatiques
Axe 5 Renforcement des patrimoines culturels et naturels face aux pressions urbaines et chocs climatiques
Orientations 5.1 Assurer la résilience du patrimoine naturel pour prendre en compte les effets du CC
5.2 Assurer la résilience du patrimoine culturel polynésien aux impacts du CC et valoriser les pratiques culturelles locales contribuant à l’adaptation
Axe 6 Intégration des nouveaux risques et enjeux dans les politiques publiques
Orientations 6.1 Adapter les dispositifs de gestion de crise à l’évolution de la fréquence et de l’intensité des évènements extrêmes
6.2 Introduire les risques climatiques et les effets dominos possibles dans le cadre de la prévention des risques
6.3 Anticiper la problématique des déplacements liés au CC
Axe 7 Le pouvoir d’agir ensemble pour l’adaptation au CC et la transition énergétique
Orientations 7.1 Inciter et valoriser l’exemplarité énergétique et climatique des acteurs polynésiens
7.2 Suivre et évaluer la mise en œuvre du PCE PF

Le document « PCE » se décline en deux parties qui sont, le rapport à proprement dit décrivant la démarche adoptée, le contexte et les objectifs fixés, et les 28 fiches actions. Pour chacune des actions, des indicateurs ont été définis afin d’assurer leur suivi et leur évaluation, en vue d’atteindre un objectif sur 5 ans. Ces données de références doivent ainsi permettre d’anticiper la mise en œuvre du PCE, ainsi que d’assurer sa pérennisation.

Le service des énergies de la Polynésie française, coordonateur du plan, devra pouvoir conserver ce rôle, en s’appuyant sur des instances techniques qui pourront apprécier les besoins ou produire les éléments de réactualisation de la programmation du PCE. Il s’agit notamment de déceler des projets innovants émergeants au fur et à mesure de la mise en œuvre du plan.

Au final, le PCE de la Polynésie française constitue l’accomplissement d’un document cadre, évolutif, ayant pour vocation de mieux orienter les initiatives de notre Pays ainsi qu’identifier au plus tôt les besoins d’ajustement pour assurer la résilience de notre Fenua de demain.

Télécharger le PCE 2015-2020 de la Polynésie française ici.

Toute l’actualité PCE sur : http://www.plan-climat-pf.org