Comme la majorité des territoires insulaires, la Polynésie française dépend de l’extérieur pour répondre à ses besoins énergétiques. Ainsi, en 2019, le taux de dépendance énergétique du territoire était de 94%. Dans un contexte mondial de raréfaction des ressources énergétiques fossiles, de la croissance de la demande énergétique et des émissions de gaz à effet de serre ainsi que de la lutte contre les effets du changement climatique, la Polynésie française travaille depuis de nombreuses années à sa transition énergétique. Celle-ci repose sur le triptyque suivant : sobriété énergétique (réduction des besoins), efficacité énergétique (amélioration des performances des systèmes pour en réduire la consommation à service égal) et énergies renouvelables (remplacement de la production d’énergie à base de combustible fossile).

Le projet de réglementation énergétique des bâtiments s’inscrit pleinement dans cet objectif car il vise à réduire la consommation énergétique des bâtiments en limitant les apports de chaleur (et donc les besoins en climatisation), en fixant des seuils de performances de certains équipements et en favorisant la production d’eau chaude par l’énergie solaire.

Ce document vise à présenter le projet de texte tel que retenu jusqu’ici et les adaptations demandées pour les bâtiments de demain. Son contenu est issu de nombreuses rencontres de professionnels et opérateurs du secteur et études techniques et juridiques.

La présentation du texte s’articule en 6 parties :

  • Enjeux du projet de réglementation
  • Périmètre d’application
  • Modalités d’application
  • Présentation des thématiques
  • Synthèse des thématiques
  • Compléments techniques

Pour télécharger la présentation du projet de réglementation énergétique des bâtiments en Polynésie française, cliquer ICI.