Après une introduction à l’UXD de David BASSO (son support est arrivé et rétro-daté) puis 5 journées de méthodologie UX avec Magali DULLOT, nous avons une journée consacrée à l’ergonomie avec Corinne LEULIER, psychologue cogniticienne.

. L’Ergonomie : Discipline scientifique se rapportant à l’Homme au travail. L’humain et la cognition : fonction mentale supérieur située dans le lobe frontal du cerveau > Projection dans l’avenir, mémoire… C’est la cohérence entre le fond et la forme. On distingue :

  • L’ergonomie physique : Confort, sécurité, ambiance
  • L’ergonomie mentale : IHM, interaction homme machine

. L’UX est un ensemble de pratiques méthodologiques dont l’ergonomie fait partie pour améliorer l’expérience de l’utilisateur avec pragmatisme et parfois, persuasion.

. Si on vous demande : ” Ceci est-il ergonomique ? ” … répondez :

  • Ben ça dépend… (du contexte : mobile/desktop)
  • C’est pour qui ? (cible/persona/objectif)
  • C’est pour quoi faire ? (tâche/fonction/action)

. Objectifs de l’ergonomie :

  • Simplifier : Nombre de clics minimum pour aboutir
  • Enlever de la frustration : L’utilisateur est exigeant et zappeur

. Critères ergonomiques :

  • Utile : Rendre service, rendre plus efficace
  • Utilisable : Facile, intuitif, confortable, pratique, clair, simple, concis

” Je suis guidé, je sais où j’en suis”

. Loi de Parerro (80/20) : 80% de la MVP en priorité, on fera les 20% derniers plus tard.

. Aux USA/UK/Scandinavie : UXPA (User eXperiment Professional Association)

. en France : SELF (Système ergonomique en Langue Française)

. En Ergo, la première impression est souvent la meilleure.

. Différence entre Difficulté et complexité :

  • Compliqué : Il y a une solution : si on découpe en petits bouts, la somme est égale au tout
  • complexe : Il n’y a pas de solution : Découper en petits bouts ne suffit pas à représenter le tout

. L’ergonomie travail sur la complexité :

  • 1 outil
  • 1 utilisateur
  • 1 contexte
  • 1 temps

. La vision : Comprendre le monde, le décoder. Le cerveau essaye toujours de mettre du sens. Exemple perturbant :

. L’effet STROOP : Dire à haute voix des mots de couleur ayant – ou pas – la couleur qu’il évoque. Exemple :

  • Bleu écrit en rouge
  • Rouge écrit en vert
  • Vert écrit en bleu

les sensations perturbent la sémantique cognitive (bottom/up)

” On a un mot pour Blanc, les inuites en ont 30 “

. Dissonance cognitive : Le fond et la forma ne disent pas la même chose. Exemple : Message d’alerte sur fond vert.

. Cerveau : Dédié au traitement de l’info, il est 50% visuel. Le symbole est traité 60 000 fois plus vite que le texte

Mémoire : Rétention d’information. Si on lit un texte, 10% est retenu. Si le texte est accompagné d’un visuel, le taux passe à 65%

. Comprendre : Mémoriser des choses + agir en conséquence

. Biais cognitif : Croire que quelqu’un de beau est digne de confiance. Il y a un écart entre ce qu’on fait et ce qu’on croit avoir fait.

. 8 grands critères de la qualité ergonomique des systèmes :

… 3 consacrés à soulager l’effort, à simplifier :

  • Guidage : Savoir où je me trouve (repérage des CTA), lutte contre les erreurs et distractions
  • Charge de travail (cognitif) : Actions minimales/densité
  • Signifiance des codes : En utiliser des connus, attention à l’exotisme des pictos (ajouter un libellé)

… 3 critères pour hiérarchiser et prioriser :

  • Flexibilité : Que différents personas arrivent au même objectif de différentes manières
  • Compatibilité : Du système avec l’utilisateur et compatibilité technique (ex. sur différents navigateurs)
  • Homogénéité : La cohérence du repérage visuel donne confiance, ajoute de la crédibilité

… 2 pour

  • Gestion des erreurs : Mettre en exergue les champs incomplets comme ceux obligatoires
  • Contrôle explicite : De l’utlisateur, système non-intrusif laissant “la main” à l’usager

. Méthodo ERGO :

  • Découverte : Connaissance du produit
  • Concept : Pour qui ? pour quoi ?
  • Contrainte : Mobile, environnement
  • Organisation : Critères pondérés
  • Audit : Vue globale
  • Recommandation : Restitution, synthèse
  • Présentation…

OSEZ : Au Québec on ne dit pas “Prendre un risque”… on dit “Prendre sa chance”