Nous serons avec Karine MARSLIGILLER jusqu’à la fin la fin de la formation mais aujourd’hui (seulement), elle est accompagnée par Marina WIESEL pour traiter des tests utilisateurs.

. Quels sont les enjeux ?

  • Cibler les problématiques/stratégie en interne
  • Tester le produit sur les personnas
  • Observer et analyser les parcours utilisateurs
  • Améliorer l’expérience sur trois axes :
    • Utilité : MVP 80/20
    • Utilisabilité : Intuitive
    • Pleasurabilité : Personnalisation

“Faire des hypothèses et les exposer pour les valider”

. Pourquoi tester ? Pour pouvoir revenir en arrière rapidement, dès le début, aussi souvent que nécessaire et à moindre coût. Fail fast + fix faster = cheapest MVP

. Argument N°1 : ça coûte moins cher !

>>> Changer une fonctionnalité sur le prototype coûte x 1

  • Quand on code : x 5
  • Quand on recette : x 15
  • Quand on exploite : x 30 plus cher…

. Types de test :

  • Utilisateurs : Test fonctionnel, on test les concepts (A/B testing)
  • Spécifications : Test unitaire d’intégration
  • Techniques : Exploitation, batch

. Types de tests utilisateurs (TU) :

  • Service Safari : tester sur soi-même, rapide et pas cher (zéro ressources)
  • Astuce Shadowing : Il y a souvent des choses qui ont échappé au briefe initial
  • Journal de bord : Les testeurs notent au quotidien ce qu’ils pensent et font sur le produit (période)
  • Focus groupe : Attention à la contamination (par les personnalités fortes ; )
  • Interview : Aider à la projection dans l’idéal

“Si vous aviez une baguette magique, que changeriez-vous sur ce produit ?”

  • Guérilla test : A l’arrache !
    • Recrutement : Lieu public, quelqu’un attend…
    • Poser la bonne question d’entrée
    • C’est du racolage mais e n’est pas interdit (Ville de Paris) s’il n’y a pas d’argent en jeu
    • Astuce : porter un badge à l’identité du client
    • Toujours mieux à deux, l’un interview, l’autre note
    • On peut annoncer le test sur le dos d’un laptop dans un café et choisir le café/personas
    • Très fort ROI
  • Eye-tracking : Hi-tech (Gobelins équipés et prestataire vs partenariat), voir matos ophtalmologue
  • Test Skype : En mode partage d’écran, enregistre le visage quand on filme l’usage du produit
  • Test APIC : Faire des tests en ligne à l’oral et des tests en ligne par écrit
  • A/B testing : Deux choix se proposent au testeur qui vote A ou B

“Il est difficile de croire ce qu’on nous dit”

. Anecdote : Sony testait deux couleurs sur une device, Noir et jaune fluo. Le jaune sortait vainqueur des tests utilisateurs mais quand il est sorti, c’est le noir qui fût le plus acheté.

. Comment bien interpréter ce qu’on nous dit ?

  • Les 5 pourquoi : Aller au cœur de la problématique, comme font  les enfants
  • Écouter plutôt que parler : Mettre en confiance et penser à haute voix “pourquoi tu fais ça ?”
  • L’utilisateur a toujours raison : C’est le produit ou l’interface qui est a revoir
  • Tutoyer : Faut poser la question dès le début et accepter courtoisement le refus mais c’est mieux
  • Protocole : Il faut respecter le même dispositif questions et ordre) pour toute une génération de testés

. TESTS : Définir en équipe aux objectifs du test à exposer aux personnas. Plan de test :

  • What
  • Why
  • How
  • OK/KO
  • Commentaires

. Pick end rule : Le pick est le pire painpoint et end est la fin de l’expérience dont on se souvient le plus

. Matériel :

  • Trépied : long ou articulé
  • Cam : les hi-phones sont très bien
  • Soft de capture vidéo : Quick time sur MAc, VLC sur PC
  • Micro : cravate 10 euros
  • Outils de montage vidéo
  • Formulaire juridique : Faire signer les testés en commençant par le signer soi-même

. Préparation :

  • Organiser un pré-test avec des proches
  • Faire un débriefe à chaud : trois voyants > vert (positif) > jaune (suggestions) > rouge (négatif)

. Red route : Tableau des fonctions du produit croisées avec la difficulté à les développer

. ROTI : Return On Time Invested