DPDJ Délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse

ico PF

CONTACTS :

  • Adresse : 27 avenue Pouvanaa a Oopa, bâtiment du gouvernement, rez-de-chaussée. BP – 98713 Papeete TAHITI Polynésie française
  • Téléphone : (689) 40.50.95.05
  • Fax : (689) 40.50.95.06
  • Horaires d’ouverture : lundi à jeudi : 7h30 à 15h30 / vendredi : 7h30 à 14h30

ico PF

MISSIONS :

La Délégation pour la Prévention de la délinquance de la jeunesse met en oeuvre les orientations déterminées par le gouvernement de la Polynésie française en matière de promotion d’une jeunesse responsable, de prévention des risques de délinquance des jeunes et de développement d’une parentalité agissante et pleinement consciente de son rôle éducatif.

Elle dispose ainsi d’une compétence générale dans ces domaines et conçoit, propose, met en œuvre, coordonne et rend compte des actions qu’elle conduit, soit en propre, soit dans le cadre de partenariats l’associant à d’autres personnes, organismes privés ou services publics de l’Etat, de la Polynésie française et des communes.

Les actions de la délégation bénéficient aux personnes physiques âgées de 10 à 24 ans révolus et celles qui peuvent exercer à leur égard l’autorité parentale.


ico PF

RÉGLEMENTATION :

  • Texte de création :
    • Arrêté n°513/CM du 11 mai 2020 portant création d’un service dénommé délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ) > voir

ico PF

Les Missions

 1) Prévenir la délinquance chez les jeunes.

2) Promouvoir une jeunesse responsable.

3) Développer une parentalité agissante et consciente de son rôle éducatif.

Les Actions de la DPDJ

Les Tournées

En compagnie de Joseph FREBAULT, Tavana hau, Benoît KAUTAI, tavana de Nuku Hiva

La DPDJ est représentée sur les archipels comme sur les îles sous le vent, par les Tavana hau. Elle peut être saisie pour des faits concernant des jeunes ayant passé à des actes répréhensibles. La DPDJ, se déplace sur les îles, et va à la rencontre de cette jeunesse, des familles et parents, et des partenaires locaux, avec le soutien des Tavana hau, et des tavana oire.

Activités avec des jeunes

Avec Marion PHILIPPE, en stage à la DPDJ pour son Matser 1ère année de STAPS.

Dans le cadre de son stage avec la DPDJ, du 12 au 30 octobre 2020, Marion PHILIPPE, étudiante en Master 1ère année en STAPS sur Bordeaux, a souhaité initié une activité sportive, afin d’aider des jeunes en difficultés sociales, à se sentir mieux dans leur peau et dans leur tête. Le sport choisi par les jeunes fut la boxe, et c’est en 14 jours, qu’une activité fondée sur le respect de soi et des autres, sur des valeurs de cohésion d’équipe et de solidarité, a pu sensibiliser et aider ces 4 jeunes volontaires, à se hisser à un meilleur état d’esprit, à une prise de conscience de leur situation, et à regarder autrement son entourage.

Les navettes entre Uturoa et Tahaa et le civisme chez les étudiants

Avec la directrice de la DPAM, madame ROCHETEAU et la responsable des transports pour la DGEE, madame GREIG.

Saisie le 04 juin par la Fédération des APE de Tahaa, à propos de conduites addictives des jeunes scolarisés sur Uturoa et habitant Tahaa, au retour des navettes du vendredi, la DPDJ est intervenue du 10 au 14 juin, puis du 29 au 30 juillet et du 1er au 06 septembre, avec le concours des services de la DPAM et de la DGEE, pour dénoncer les conventions entre le Pays et l’armateur historique, pour réajuster la tarification forfaitaire pour le trajet journalier, et pour redynamiser les acteurs locaux, notamment les chefs d’établissement, les communes et leur personnel, mais aussi, les services de l’État comme la gendarmerie, et enfin les familles et les élèves eux-mêmes. Une convention multipartite sera signée par l’ensemble des acteurs, dès que la situation sanitaire le permettra…