NET portail de l’administration

InfographieNet

. Porter l’administration sur Internet

Lancé en 2000 avec Metu@ qui met le premier gouvernement polynésien de 15 ministères sur Internet, le projet d’administration en ligne est relancé mi-2015 avec Net.pf, un portail qui met l’ensemble des 48 services l’administration à disposition de tous les objets connectés : Ordinateurs de bureau ou personnels, portables, tablettes et smartphones de toutes tailles et de toutes sortes, partout ou il y du signal (réseau internet).

Net.pf, le portail de l’administration, est la page d’entrée unique dans toute l’administration polynésienne. En plus d’y trouver une information à jour, il y a maintenant les télé-procédures, des cartes, des vidéos… Une relation plus simple à l’administration naît avec Net.pf.

. On suit les grandes tendances

Cloud computing (évolutif), mobile first (adaptatif), imitation de GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). Stratégie éprouvée mais le participation des services à la simplification est indispensable.

C’est à la fois proposer pour la première fois l’équivalent du Portail du service publique.fr, mais aussi l’équivalent métropolitain de Mon service public – un espace privé – et le Portail de la fonction publique – un intranet complet – . Sans oublier un géo-portail type IGN avec un Te Fenu@ omniprésent et l’assistance H24, encore novatrice, elle se montre très performante en mode tchat… 5 en 1.

. Améliorer l’efficacité et désengorger les services

En s »appuyant sur une informatique dématérialisée, agile, modulable et sécurisée, l’administration polynésienne permet désormais une transversalité opérationnelle plus fluide, au bénéfice de tous.

. Pourquoi Net ?

NET est le mot clé de cette opération de modernisation de l’administration, le logo de la communication et le porte-drapeau de l’e-administration simple et claire que les administrés, les citoyens numériques, attendent.

  • NET, acronyme de Nouvel Environnement Technologique, migration des NTIC vers la téléphonie mobile.
  • NET, c’est bien sûr l’Internet, le principal vecteur de cette nouvelle manière de rendre le service public.
  • NET, c’est aussi le travail en réseau (network) qui se trouve être le nouveau paradigme et une nécessité.
  • NET, c’est enfin le contraire de FLOU, c’est aussi simple et clair que ça l’indique.

. 2016, le renouveau

La charte Net.pf représente le drapeau polynésien porté sur Internet, il s’adresse à tous. C’est à la fois :

  • Avant tout, un moteur de recherche : toute l’administration 3.0 s’y trouve indexée, façon Google,
  • Une application de télé-procédure administrative incluant suivi et supervision, façon Amazon,
  • Un espace personnel pour gérer sa vie numérique sur un tableau de bord complet, façon Facebook,
  • Une interface de médiation avec laquelle on peut dialoguer efficacement et rapidement, façon Twitter,
  • Un espace documentaire multimédia aussi vaste et varié que l’est l’administration, façon Wikipédia + Youtube.

C’est simple, éprouvé, orienté utilisateur, portable, léger et aussi profond, utile et opérationnel que l’époque le permette.

. Comment ça marche ?

Côté citoyen, une recherche pleine page pour une réponse immédiate. Facile et rapide. Un mode tchat pour une assistance H24 et en 24h. max. Question/réponse personnalisée. Une connexion à un espace personnalisé, documenté et sécurisé pour gérer sa vie numérique. Un découpage du Tout en 3 : Voir (qui montre), Savoir (qui informe) et Pouvoir (qui accomplit). Une actualité qui reflète le cours de la production d’articles dans l’administration.

Côté service public, à l’opposé de la logique de guichets auxquels l’usager se rend, l’administration électronique permet d’organiser les services en fonction des besoins des administrés (les intentions) et pas en fonction de la structure interne de tel ou tel service. Ceux-ci ne perdent pas pour autant le lien avec le public mais elles n’imposent plus un cheminement complexe et fastidieux pour pouvoir fonctionner correctement en interne ni même de devoir se déplacer ! En raisonnant par profils et par évènements, un service d’administration électronique peut améliorer la personnalisation de la démarche, avec une information mieux ciblée, la consultation d’un dossier personnel, l’envoi par courriel ou SMS d’informations sur mesure, des formulaires pré-remplis ou conditionnels (simplification en fonction des réponses données). Enfin, elle doit pouvoir se répondre à elle-même par le partage responsabilisé des données publiques grâce à la signature électronique, très attendue.

. Marketing de service

Il n’y a pas de progrès dans la relation client sans fortes convictions à la tête de l’organisation sur la culture du service, c’est le premier défi des services publics, et en cela, il ne se distingue pas du secteur privé.

Etre à l’écoute des citoyens. Une mission de service public n’est pas incompatible avec la recherche de la satisfaction. A condition d’écouter le client bien entendu, et d’avoir la ferme intention d’agir.

Faire participer les usagers. La participation des usagers au process d’innovation est devenue une nécessité. La mise en oeuvre de nouvelles pratiques, l’amélioration du management, les progrès technologiques au service d’une meilleure relation client sont indispensables à la réalisation des missions de service public.