Dans le cadre des questions au gouvernement le 24 juin 2021 lors de la session plénière à l’Assemblée de la Polynésie française, le Président de la Polynésie française répondait à la question du représentant M. Antonio Perez, sur les relations bilatérales qu’entretiennent la Polynésie française et l’Australie, le rôle joué par le Fenua dans le « Pacific Step-Up », et enfin, les dispositions mises en place afin de renforcer les liens avec l’Australie.

“L’Australie est un pays ami de la Polynésie française. Nos deux pays entretiennent des relations anciennes et partagent une histoire et des valeurs communes. Tout d’abord, nos liens commerciaux établis de longue date sont importants puisque nous avons importé ces dernières années pour environ 4,5 milliards de FCPF de produits australiens, essentiellement alimentaires.

Nous y exportons également plusieurs de nos produits locaux, dont des produits liés à la pêche et des préparations de fruits par exemple. Ensuite, nombre de Polynésiens se forment en Australie depuis plusieurs décennies, par le biais de diverses bourses australiennes, notamment l’«Australia Awards» ayant bénéficié à 112 jeunes polynésiens.  Nous avons également accueilli des étudiants australiens, notamment en 2019 dans le cadre du « New Colombo Plan ».

Enfin, l’Australie est le 4ème marché touristique pour la Polynésie française, avec plus de 8200 touristes en 2019. Bien que les vols directs Sydney – Faaa aient cessé, la compagnie aérienne Qantas Airways est toujours en partage de code avec notre compagnie Air Tahiti Nui, et les liaisons pourraient reprendre prochainement, liant l’Australie à l’Amérique du Sud via Tahiti.

Nous aurions pu penser que la pandémie de covid19 aurait mis un frein à ces relations, mais au contraire, nous avons redoublé d’efforts pour permettre à la première consule générale d’Australie résidente en Polynésie française, Mme Claire Scott, de prendre ses fonctions en avril 2021.

L’ouverture de ce consulat général est l’illustration concrète de la politique australienne du « Pacific Step Up », qui s’enracine dans le discours de l’ancien Premier ministre Malcolm Turnbull en septembre 2016 lors du 47ème Forum des îles du Pacifique, alors qu’il affirme la volonté de l’Australie d’intensifier son engagement dans le Pacifique et d’apporter sa contribution à l’axe Indo-Pacifique.

L’année 2016 est d’ailleurs une année historique dans l’histoire polynésienne puisque la Polynésie française a accédé au statut de membre à part entière lors du 47ème Forum des Iles du Pacifique à Pohnpei, en Micronésie. Ce statut marque un renforcement significatif de notre insertion régionale avec les Pays du Pacifique, dont l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

L’ouverture du consulat australien à Papeete est un signe de reconnaissance fort de l’engagement de notre Pays en matière de diplomatie régionale.

La présence de Mme Claire Scott permettra d’approfondir et de définir plus précisément les domaines de coopération que les ministères polynésien et australien souhaiteront développer afin d’aboutir à un plan de coopération entre la Polynésie française et l’Australie.

Elle a déjà rencontré notre Vice-Président ainsi que le ministre des Finances et de l’économie. Sa présence est également un relais et une interface pour nos entreprises et la société civile en général afin de tisser des liens économiques et sociaux renforcés avec les entreprises et organisations australiennes. Nous n’avons pas attendu l’ouverture des frontières australiennes pour commencer ce travail.

Mme Scott m’a par ailleurs confirmé qu’elle serait heureuse de discuter de ces questions avec vous, à l’Assemblée de Polynésie française.”