Le Vice-rectorat de Polynésie française inaugure ce vendredi son nouveau portail internet. Un site trilingue, tourné vers l’utilisateur et qui révolutionne les codes du genre.
Le sujet de monvr.pf est l’usager, son objet celui de retirer les espaces numériques académiques de leurs porte-manteaux depuis longtemps accrochés dans la seule “galerie des Glaces”. Choix éditorial qui propulse la fenêtre numérique du Vice-rectorat polynésien dans le quotidien de ses usagers, ringardisant dans le même geste ce qui se fait de commun en matière institutionnelle.
Ce site, qui compte pour l’instant près de 500 pages mais qui ne sera pleinement opérationnel qu’à la rentrée d’août prochain, est décliné en version trilingue, français-tahitien-anglais.
Il se présente déjà comme une espace numérique intuitif et affiche d’emblée sa volonté forte de démocratiser l’accès à l’information, l’accompagner de services facilitateurs, en se plaçant du côté de l’internaute. “Notre public”, explique Pascal Charvet, le vice-recteur de Polynésie française “n’est pas abstrait, il s’agissait de renverser la perspective en se mettant au service de l’usager. En finir avec une information bombardée d’en-haut en adoptant une démarche qui part du terrain”.La culture polynésienne y est présente. “On a voulu tendre un miroir dans lequel la communauté polynésienne a envie de se reconnaître, en respectant surtout ce qu’est le fait d’être polynésien”, déclare-t-il aussi. Le Ministère de l’éducation nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche y est également très présent à travers ses flux.
Le site est développé avec le système de gestion de contenu libre WordPress, compatible avec la plupart des technologies émergentes. Aussi, l’interface web est-elle totalement Responsive Design. Elle s’adapte automatiquement à tout type de support, aux résolutions des tablettes ou des smartphones. Pour offrir une plus grande commodité à l’utilisateur, la navigation du site est systématiquement verticale et prise en charge par diverses applications autonomes.
Ce projet aura démarré en début d’année sous l’impulsion de Pascal Charvet, qui déjà lorsqu’il dirigeait l’Onisep avait bouleversé l’espace numérique de l’Office. Lancé autour d’une petite équipe de trois personnes employée par le vice-rectorat, il s’est vite renforcé d’un informaticien, d’un monteur multimédia et d’enseignants du secondaire et du supérieur, en grande majorité polynésiens.

Un projet porté par le terrain, avec une construction communautaire et une autoproduction de ressources propres importantes, articulé en permanence à des “applis” qui viennent faciliter la consultation des contenus par l’utilisateur qu’il soit élève, parent, enseignant.

“Nous sommes allés beaucoup plus loin dans les services numériques que je ne l’avais été même à l’Onisep, jusqu’à créer moncomptepro.pf où les personnels trouvent toutes les indications sur leur carrière et sur leur paie, leur historique et leurs bulletins de paie qu’ils peuvent télécharger, avec une boîte de dialogue dialoguer.pf) ou encore une application comme manouvellechance.pf et beaucoup d’autres encore”.

“Nous avons placé ces services sous le signe stellaire de Fa’a-rava-i-te-ra’i, le grand requin tahitien : puissent-ils, à leur manière, guider les internautes d’aujourd’hui comme autrefois les Te mau ’avei’a (chemins d’étoiles) guidaient ici les premiers navigateurs”, déclare en guise d’invitation au voyage l’initiateur de ce projet, sur la page d’accueil du site.

dossier_de_communication_monvr_pf_v5.pdf Dossier de communication MonVR.pf v5.pdf  (4.15 Mo)

Source : Tahiti-infos