Tout le monde est d’accord pour convenir que c’est la signature manuscrite qui permet d’authentifier un document papier. Mais, à l’ère de la digitalisation, la plupart des échanges se font en ligne : les banques sont en ligne, les entreprises sont en ligne, les vendeurs sont en ligne, les particuliers et les consommateurs sont aussi en ligne.

L’internet est ainsi devenu un espace virtuel aussi important que la vraie vie. On peut y souscrire des contrats, engager des transactions avec des entreprises se trouvant à l’autre bout du monde. Par conséquent, les contrats sont de plus en plus réalisés dans un format numérique. Et, une signature doit être apposée sur lesdits documents pour les valider et certifier son identité.

La signature électronique doit les authentifier avec efficacité.  Grâce à cette technique, vous pouvez envoyer vos contrats, factures, etc. via Internet, et cela en toute sécurité sans être obligé de scanner ou faxer des documents manuscrits. Elle est conçue pour prévenir d’éventuelles falsifications.

La Polynésie française dispose d’un corpus réglementaire complexe pour permettre la mise en œuvre des services électroniques.

Afin de vous aider à mieux comprendre le mode de fonctionnement de la signature électronique, sa valeur juridique, les spécificités polynésiennes par rapport au règlement européenne ou encore la liste des prestataires de certification électroniques qualifiés reconnus par la Polynésie française, la Direction générale de l’économie numérique met à votre disposition le “Guide de la Signature électronique“.

Guide De La Signature électronique En Polynésie Française