Le groupe Tahiti Sel Avenir propose une forme d’échanges originale sur son site internet. Les personnes qui adhèrent à ce réseau S.E.L peuvent proposer leurs compétences, leurs savoirs, mais aussi des biens et des services en vue d’échanger. Et cela dans le cadre d’une économie alternative basée sur des valeurs saines et équitables et surtout en étant proches les unes des autres !

Des bourses d’échanges : information, conférences, débats, ateliers, discussion…, sont régulièrement organisées pour les membres inscrits, permettant de découvrir une autre façon de pratiquer l’économie : pas d’argent, pas de profit ! Il est donc possible à tous les membres du système d’échanger des services au travers de cette nouvelle économie. Une personne pourra ainsi être créditée de 100 grains de S.E.L., une unité d’échange basée sur le Temps, en gardant des enfants pendant une soirée avant d’aller les dépenser ailleurs en cours de guitare par exemple. À Tahiti, l’unité de change S.E.L est la Tiare. C’est tout simple, 1 heure = 60 Tiare et 1 heure vaut… 1 heure !

Qu’est-ce qu’un S.E.L ?

Le S.E.L. (Système d’Échange Local) n’est ni une association caritative ni un groupe de bénévoles, mais il pourrait être une aide aux difficultés que chacun constate actuellement. On trouve notamment sur le site Tahiti sel d’Avenir une petite explication sur ce qu’est un S.E.L. et le mode de fonctionnement qui y est proposé. Pour ceux qui veulent en savoir plus, ne pas hésiter à aller faire un tour sur le site selidaire.org, (nombreuses informations, agenda, annuaire, etc…) Une carte de France des S.E.L. y est mise à jour en direct. Il y a à ce jour 465 S.E.L. référencés. Le premier S.E.L moderne de France a été créé en 1994, dans l’Ariège. On en trouve aussi en Australie, au Japon, au Canada ou en Amérique latine, et bien sûr dans d’autres pays d’Europe : Suisse, Belgique… Systèmes d’échanges locaux au départ, des réseaux plus vastes se tissent entre “selistes” et il existe aujourd’hui des réseaux interSEL, des routes du SEL, des stages de SEL.

En savoir plus sur http://tahitiselavenir.wordpress.com
On peut aussi suivre le groupe Tahiti Sel Avenir sur Facebook : groupe ‘Système d’Echange Local à Tahiti’.