Exportation d’emballages en bois 2018-07-18T12:20:23+00:00

La plupart des pays avec lesquels la Polynésie française a des échanges commerciaux ont adopté la norme internationale pour les mesures phytosanitaires NIMP 15 (traitement au bromure de méthyle ou à la chaleur et apposition de la marque certifiée IPPC) pour l’importation d’emballages en bois brut. Seule la fumigation au bromure de méthyle peut, actuellement, être assurée par le département de la protection des végétaux.

Fumigation au bromure de méthyle dans les conditions suivantes :

Température Dosage(g/m3) Minimum de concentration (g/m3) à:
2 h 4 h 12 h 24 h
21°C ou au-dessus 48 36 31 28 24
16°C ou au-dessus 56 42 36 32 28
10°C ou au-dessus 64 48 42 36 32

La température minimale ne doit pas être en dessous de 10 °C et le temps minimum d’exposition doit être de 24 heures.

Traitement thermique de manière à ce que la température interne soit au moins de 56 °C au cœur du bois pendant au moins 30 minutes. Le séchage à l’étuve (KD, kilndrying), l’imprégnation chimique sous pression (CPI) et d’autres méthodes peuvent être employés pour réaliser le traitement, à condition que les conditions susmentionnées de température et de durée d’exposition soient respectées.

Les emballages en bois manufacturé (contre-plaqués, agglomérés, panneaux OSB…) n’entrent pas dans le cadre de la NIMP 15. Leur entrée dans la plupart des pays est libre à condition qu’ils soient neufs. Certains pays exigent la présentation d’un document certifiant cela.

Un document (certificat phytosanitaire, attestation du fabricant) doit accompagner ces emballages. Dans tous les cas, il est recommandé de prendre l’attache des organisations nationales de la protection des végétaux.