Base de données EPI

Base de données EPI 2019-04-30T09:51:29+00:00

Tapez le nom scientifique, ou tout du moins une partie de ce nom, du végétal ou produit végétal que vous souhaitez importer. Il peut arriver que la recherche sur un nom commun retourne des résultats, mais il faut vérifier qu’il correspond bien à l’espèce qui vous intéresse. Si vous n’en connaissez pas le nom scientifique, demandez-le à votre fournisseur ou effectuez une recherche sur Internet.

Vous souhaitez importer un produit végétal (objet en bois ou osier, tourbe, aliment pour animaux,.. ), saisissez son nom ou éventuellement son nom commercial dans le champ de recherche.

Cliquez sur «Envoyer».

La base de données EPI vous retournera un ou plusieurs résultats de la recherche.

Cliquez ensuite sur « en savoir plus » de la fiche correspondant à votre demande.

La base de données EPI sélectionne toutes les fiches comportant l’élément que vous avez indiqué dans le champ de recherche.

Par exemple, en tapant le mot « osier » dans le champ de recherche, vous obtenez comme résultats :

  • Marque : Algoflash Type : Terreau rosiers [en savoir plus]
  • Marque : ASB Greenworld Type : Terreau ASB Premium Rosier [en savoir plus]
  • Osier (et objets en contenant) [en savoir plus]
  • Salix spp. (osier) [en savoir plus]

Votre recherche n’a donné aucun résultat ?

  • Vérifiez l’orthographe de votre terme de recherche.
  • Le terme de recherche doit posséder plus de 3 lettres. La recherche sur le mot « riz » ne donnera rien.
  • N’utilisez que le nom de genre de la nomenclature binomiale.

Si la recherche est toujours infructueuse, cela veut dire que l’espèce végétale ou l’article ne figurent pas dans la base de données. Lorsqu’une espèce n’y est pas répertoriée, son importation n’est pas encore autorisée. Il vous faudra prendre contact avec la Direction de l’environnement et obtenir une autorisation préalable d’importation si elle ne présente pas de risque pour la biodiversité locale. Vous pouvez ensuite déposer une demande de permis d’importation auprès de la Cellule phytosanitaire de la Direction de la biosécurité.

Dans la base de données EPI des conditions d’importation, vous pouvez trouver, dans certains cas, le nom de genre de la plante suivi de « spp.« . Cela signifie que toutes les espèces de ce genre sont autorisées, sauf données contraires récentes. Vous devez tout de même préciser exactement l’espèce végétale (ex : Hibiscus rosa-sinensis, au lieu de Hibiscus spp.). Des exceptions à cette règle sont tolérées pour des espèces horticoles ayant fait l’objet d’hybridations multiples rendant la nomenclature complexe ou difficile à connaître.

Si l’importation d’un végétal est autorisée au rang d’espèce, celle de tous les taxons d’un rang inférieur (c’est-à-dire variétés, sous-espèces, formes) de cette espèce est aussi autorisée, sauf cas particuliers où ils s’avéraient envahissants.

Lorsque l’importation des parents d’un hybride est autorisée, celle du végétal hybride est autorisée même s’il n’apparaît pas dans la base de données EPI. La demande de permis d’importation doit clairement indiquer sa filiation.

La fiche vous indique :

  • le nom scientifique complet de l’espèce
  • le nom commun
  • les espèces ou les produits interdits à l’importation sont également précisés
  • la famille (Rosaceae, Gramineae, …)
  • le type, la partie ou la forme sous laquelle l’importation est autorisée (graines, objet, bois, plant,…)
  • le(s) pays d’origine du végétal ou produit pour lesquels les conditions d’importation sont indiquées dans la présente fiche
  • les conditions d’importation exigées en Polynésie française.

Si, lors de votre recherche, plusieurs fiches identiques apparaissent, cliquez sur chacune d’elles afin de vérifier que les rubriques « partie ou forme » ou « origine » correspondent bien à votre demande.

Vérifiez aussi que le pays à partir duquel vous voulez effectuer l’importation figure bien à la rubrique « origine », sinon cela veut tout simplement signifier qu’elle n’est pas autorisée.

Lorsque les conditions d’importation ne mentionnent pas que l’article est dispensé de permis d’importation, celui-ci est obligatoire.

Si la mention CITES apparaît dans les conditions d’importation, le commerce international de cette espèce est réglementé par la Convention de Washington. Vous devez obtenir au préalable un permis d’importation CITES auprès du Haut-Commissariat. Pour en savoir plus.

Attention ! La Direction de la biosécurité ne garantit pas l’exactitude des renseignements qui y figurent et ne peut en être tenue responsable de quelque façon que ce soit. Seuls font foi les textes réglementaires.

Entrez votre terme de recherche, si possible en latin.
Exemples : Pinus, Abies (sapin), Cocos (cocotier), Bambusa (bambou),….

Dans la liste proposée, sélectionnez le type de bois : bois brut, bois séché à la chaleur, bois traité, objets artisanaux, …

Alternativement ou si la recherche sur le nom scientifique est infructueuse, utilisez comme terme de recherche : – bois brut – bois de placage – bois manufacturé – bois séché à la chaleur – bois traité – charbon – cônes – contre-plaqué – écorce (ou ecorce) – emballage – objets artisanaux – osier – panneau – roseau – rotin –

Base de données EPI