Les adventices

Les adventices 2017-10-01T23:23:47+00:00

Ce terme désigne une plante herbacée ou ligneuse indésirable à l’endroit où elle se trouve. Il est aussi utilisé comme synonyme de mauvaise herbe.

Elles entrent en concurrence avec la flore indigène ou cultivée pour l’espace, l’ensoleillement, l’eau, les éléments nutritifs. Elles peuvent aussi servir de réservoir pour les virus, champignons, bactéries, …

Un logiciel Advenrun édité par le Cirad-Service de la Protection des végétaux de la Réunion fournit un moteur d’identification logique utilisable même sur stade végétatif avant la floraison.

Téléchargez la liste des adventices répertoriées en Polynésie française.

Vous pouvez aussi accéder à la liste des organismes nuisibles en Polynésie française et dans les autres pays et territoires membres de la Communauté du Pacifique.

C’est une tâche longue, difficile, répétitive. L’éradication est rarement atteinte.

Les moyens de lutte contre les adventices se limitent, le plus souvent, à utiliser des méthodes physiques ou chimiques.

Le sarclage régulier, le labourage peuvent empêcher le développement des adventices. Un paillage épais est aussi utilisé pour éviter la germination des graines.

Ne reste souvent que la solution de l’herbicide qui peut être de pré-levée ou de post-levée.

Les herbicides de pré-levée sont appliqués sur le sol avant l’apparition des adventices. Ils doivent être utilisés sur un sol humide.

Quelques herbicides de pré-levée :

  • à pénétration racinaire et action foliaire : diuron, simazine, bromacile, therbuthylazine
  • de germination : métolachlore, métazachlore, alachlore, chlorprophame, trifluraline, éthofumésate
  • pénétration racinaire et foliaire : sulfonylurées, atrazine, linuron, hexazinone

Les herbicides de post-levée sont soit de contact soit systémiques. Ils peuvent être sélectifs ou totaux.

Un herbicide de contact comme le paraquat « brûle » les parties de la plante sur lesquelles il a été déposé. L’action est souvent rapide (2-3 jours) et sans rémanence. Le travail du sol ou un semis est possible quelques jours après le traitement. INTERDIT

Un herbicide systémique comme le glyphosate pénètre dans la plante et perturbe le fonctionnement physiologique qui aboutit à la mort de la plante.