Les pesticides 2017-10-01T23:42:41+00:00

Utilisation

Si vous avez choisi d’utiliser un produit phytosanitaire, favorisez le produit adapté à la culture et à l’organisme nuisible à éliminer. Pour cela, il faut tenir compte :

  • de la plante à traiter (rosier, bananier…)
  • de l’organisme nuisible à combattre (adventice, insecte…)
  • du type d’application (sur feuille, sur sol nu…)
  • du type de surface à traiter (champ, allée, potager, pelouse).

Degré de nocivité

Un produit phytosanitaire est un produit dont l’utilisation n’est pas sans risque. Il a un impact sur l’écosystème et sur l’organisme humain. Ces symboles vous renseignent sur leur degré de nocivité:

Précautions d’emploi

Avant le traitement

  • Stocker les produits dans un endroit aéré, à l’abri de l’humidité et hors de portée des enfants ;
  • Bien lire l’étiquette et les précautions d’emploi avant utilisation ;
  • Se protéger efficacement (gants, lunettes, masque, combinaison, bottes) ;
  • Vérifier régulièrement le matériel d’application et le maintenir en bon état.

Pendant le traitement

  • Ne pas fumer, boire ou manger ;
  • Eviter de traiter pendant les heures les plus chaudes de la journée ;
  • Ne pas traiter en cas de vent fort et de temps pluvieux ;
  • Préparer la quantité exacte de bouillie à utiliser.

Après le traitement

  • Nettoyer le matériel et les équipements de protection ;
  • Se laver les mains au savon ;
  • Prendre une douche.

En cas d’intoxication ou d’accident – Mesures d’urgence

APPELEZ LES POMPIERS OU LE MEDECIN ET LUI FOURNIR L’EMBALLAGE DU PRODUIT TOXIQUE

  • Enlevez les vêtements souillés de produits ;
  • Nettoyez les parties découvertes et le corps avec de l’eau savonneuse et rincez abondamment (pendant cette opération, se protéger les mains avec des gants de caoutchouc) ;
  • Mettez le sujet au repos ;
  • Ne pas faire vomir sans avis médical ;
  • En cas de projections dans les yeux, lavez à l’eau bouillie (10 minutes) ou au sérum physiologique ;
  • Ne rien donner à boire.

> Téléchargez la fiche ‘Précautions générales d’emploi des produits phytosanitaires’ (219 Ko).
> Na roto i te reo Tahiti (90 Ko).

Les pesticides autorisés

La liste des substances actives de pesticide autorisées à l’importation et à la vente en Polynésie française est fixée par un arrêté pris en conseil des ministres régulièrement remis à jour. L’arrêté 1065 CM du 04 Août 2011 est le dernier en vigueur.
Voir également la loi de pays 2011-19.

Vous pouvez aussi consulter les fiches techniques des principaux pesticides.

Pesticides de synthèse et biopesticides

Jusqu’à récemment, la grande majorité des pesticides utilisés en Polynésie française était constituée de pesticides chimiques de synthèse. Cependant, certains produits minéraux pouvant être recommandés en mode de production biologique comme le cuivre composant la fameuse « bouillie bordelaise » ont autorisés dès les années 1980. De même, les produits à base de Bacillus thuringiensis ont fait leurs premières apparitions en Polynésie française dès 1985.

Vers le début des années 2000 et face à la volonté commune des consommateurs, des associations de défense de l’environnement et des agriculteurs, la gamme de biopesticides autorisée à l’importation et à l’utilisation s’est élargie. Elle est constituée aujourd’hui d’une trentaine de substances.

Pour importer un pesticide

Toute importation de pesticides doit faire l’objet d’une demande préalable d’importation Word (66 Ko) | PDF (30 Ko) auprès de la direction de la biosécurité ou du Centre d’hygiène et de salubrité publique.

Qu’est ce qu’un biopesticide ?

L‘ACTA (Association de coordination technique agricole) préfère le terme de « produit biologique » et en donne la définition suivante : «produit biologique (ou biopesticide) : organisme, substance ou préparation permettant de lutter contre des organismes nuisibles et dont le principe actif est constitué par des organismes vivants ou des produits de leur métabolisme».

On classe généralement dans les biopesticides :

  • les produits contenant un micro-organisme (bactéries, virus, champignons),
  • les produits à base d’extraits de plantes (par exemple : le pyrèthre, la roténone, le «neem»),
  • les substances biologiques naturelles comme les phéromones et autres médiateurs chimiques ou encore les éliciteurs qui stimulent les défenses naturelles de la plante.

Même s’ils sont généralement moins nocifs pour l’utilisateur et l’environnement, les biopesticides restent soumis, en Polynésie française, à la même réglementation que les pesticides conventionnels.

Quelles sont les principales caractéristiques des biopesticides ?

Avantages Inconvénients
  • Généralement moins toxiques que les pesticides conventionnels
  • Généralement plus respectueux de la faune auxiliaire
  • Faible rémanence des produits dans ou sur la plante traitée et dans l’environnement
  • Diminue l’usage des pesticides conventionnels
  • Efficacité variable selon les conditions climatiques (température, humidité et ensoleillement)
  • Conditions de stockage exigeantes : souvent températures basses (+ 2 à + 6 °C voire -2 °C), durée de vie limitée
  • Risque de phytotoxicité pour certains produits huileux
  • Préparation de la bouillie compliquée pour les produits à base de champignons
  • Coût élevé des produits

Comment utiliser les biopesticides ?

Les biopesticides s’utilisent généralement comme des pesticides conventionnels en pulvérisation foliaire ou en incorporation au substrat de culture. Cependant, ces produits, souvent constitués de particules vivantes, sont fragiles et leur application demande certaines précautions.

  • Ils doivent, souvent, être associés à d’autres stratégies de lutte contre les ennemis des cultures.
  • De nombreux produits n’ont qu’une action préventive et ne seront pas efficaces lorsque les ravageurs sont présents en grand nombre.
  • De nombreux biopesticides agissent par contact sur le ravageur : il faudra alors veiller à appliquer le produit sur toutes les parties malades ou infestées de la plante.
  • Les biopesticides sont peu rémanents : ils sont délogés par le vent ou la pluie ou se dégradent rapidement lorsqu’ils sont exposés aux UV. Il faut alors répéter fréquemment les applications.

Les biopesticides autorisés

Pour connaître les biopesticides déjà autorisés en Polynésie française, cliquez ici. (PDF 6 Ko)

Attention ! La liste indiquée ci-dessus n’est pas celle des pesticides autorisés en agriculture biologique.

Les commerces agréés

Seuls les magasins titulaires d’un agrément de vente de pesticides peuvent vendre des produits à usage professionnel. La demande d’agrément Word (29 Ko) | PDF (25 Ko) est à faire auprès de la cellule phytosanitaire (Tél : 40 54 45 85 – Email : phyto@biosecurite.gov.pf) ou auprès du centre d’hygiène et de salubrité publique (Tél : 40 50 37 45 – Email : chsp@sante.gov.pf ). L’établissement doit satisfaire à des conditions particulières en matière d’installations (vente et stockage des pesticides), de personnel et de police d’assurance.

Il doit tenir à jour un registre de vente pour les produits à usage professionnel réservé aux applicateurs.

L’agrément de vente est valable 5 ans.

Les pesticides à usage général, sans danger immédiat en utilisation normale, peuvent être importés et vendus librement. C’est le cas de certains insecticides vendus en aérosol et de la plupart des raticides.

Téléchargez la liste des commerces agréés.(14 Ko)

Les applicateurs professionnels

Toute personne qui applique des pesticides moyennant rétribution doit être titulaire d’un agrément d’application des pesticides. La demande d’agrément Word (29 Ko) | PDF (25 Ko) est à faire auprès du département de la cellule phytosanitaire (Tél : 40 54 45 85 – Email : phyto@biosecurite.gov.pf) ou auprès du centre d’hygiène et de salubrité publique (Tél : 40 50 37 45 – Email : chsp@sante.gov.pf ). L’établissement doit satisfaire à des conditions particulières en matière d’installations (stockage et matériel d’application des pesticides), de personnel et de police d’assurance.

L’applicateur doit tenir à jour un registre sur lequel il consigne tous les chantiers effectués. L’agrément d’application est valable 5 ans.

L’applicateur professionnel peut compléter son agrément d’application par un agrément de fumigation Word (16 Ko) | PDF (30 Ko).

Téléchargez la liste des applicateurs professionnels.(13 Ko)

Les utilisateurs professionnels

Les agriculteurs, menuisiers et autres utilisateurs utilisant des pesticides dans le cadre de leurs activités professionnelles sont dispensés de l’obtention de l’agrément d’application des pesticides. Ils ne peuvent pas faire de travaux d’application de pesticides pour le compte de tiers. Certains pesticides à usage professionnel leur sont accessibles sur présentation de leur carte professionnelle.

Les particuliers

Seule la gamme de pesticides à usage général, prêt à emploi et ne nécessitant pas de protection particulière est accessible aux particuliers.

ETIQUETAGE

En lisant l’étiquette vous trouverez tous les renseignements nécessaires à l’utilisation du produit.
En Polynésie française l’étiquette doit mentionner au minimum :

  • le nom du produit ;
  • le nom et la teneur des substances actives ;
  • le mode d’utilisation ;
  • les précautions d’emploi.

La réglementation européenne étant beaucoup plus exigeante, ces informations sont souvent complétées par des pictogrammes indiquant clairement la toxicité pour l’utilisateur ainsi que les précautions d’emploi avant, pendant et après le traitement.

Produits toxiques ou dangereux

Les produits ‘toxiques’ et ‘dangereux’ doivent obligatoirement porter une étiquette en français sur laquelle sont précisées le mode d’emploi et les précautions à prendre pour les utilisateurs.
Ils doivent, en outre, être vendus dans des emballages revêtus d’une étiquette rouge ‘poison’ ou verte ‘dangereux’.

Qu’est-ce que la commission des pesticides

Cette commission a pour rôle de proposer toutes mesures nécessaires à une utilisation efficace et sécurisée des pesticides. Elle est ainsi consultée lorsque la réglementation relative aux pesticides doit être modifiée, pour autoriser l’importation et l’utilisation de nouvelles substances actives de pesticides ou encore lorsqu’un établissement souhaite obtenir l’agrément de vente ou d’application des pesticides.

Elle est composée, à part égale, des représentants du service public et du secteur professionnel. Elle comprend 12 membres et se réunit au minimum 2 fois par an.

Liste des membres

Président : Ministre chargé de l’Agriculture, ou son représentant
B.P. 2551, 98713 Papeete
Bâtiment OPT, rue Tuterai Tane (route de l’hippodrome) – Pirae,
Tél. : 50 49 00 – Fax. : 50 49 01

Vice-Président : Directeur de la santé ou son représentant
BP 611 , 98713 Papeete – 58 rue des Poilus Tahitiens
Tél. : 46 00 02 – Fax. : 43 00 74

Secrétaire : Chef du Service du Développement Rural ou son représentant
BP 100, 98713 Papeete – rue Tuterai Tane, route de l’Hippodrome, Pirae
Tél. : 42 81 44 – Fax. : 42 08 31

Directeur de l’Environnement ou son représentant
BP 4562, 98 713 Papeete – Quartier de la mission, colline de Putiaoro
Tél : 47 66 66 / fax : 41 92 52

Directeur des affaires économiques ou son représentant
BP 82, 98 713 Papeete – Fare-Ute
Tél : 50 97 97 – Fax : 43 44 77

Directeur de l’inspection du travail ou son représentant
BP 308, 98 713 Papeete – Rue Tepano Jaussen, Immeuble Papineau, 3ème étage
Tél : 50 80 00 – Fax : 50 80 05

1 membre élu de la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire ou son suppléant
CAPL – BP 5383, 98 716 Pirae
Tél : 50 26 90 / fax : 43 87 54

2 agriculteurs, désignés par la fédération des producteurs agricoles de Polynésie française au sein de 2 syndicats ou coopératives différentes, ou leurs suppléants
Fédération HOTU RIMA RAU
BP 7540 – Afaahiti – TAHITI

1 commerçant titulaire de l’agrément de vente de pesticides et désigné par la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Services et des Métiers de Polynésie française, ou son suppléant
BP 118, 98 713 Papeete – 41, rue du Docteur Cassiau
Tél : 47 27 00 / fax : 54 07 01

1 applicateur professionnel et désigné par le syndicat des applicateurs phytosanitaires en Polynésie française (SAPPF) ou son suppléant
SAPPF – BP 110 911, 98 709 Papeete

1 représentant d’une association pour la protection de l’environnement désigné par sa fédération ou son suppléant
TE ORA NAHO – BP 130 279 – 98 718 PUNAAUIA
E-mail : contact@teoranaho.org