Produits réglementés 2019-10-08T23:32:08+00:00

Les produits suivants sont interdits sauf s’ils sont accompagnés d’un permis d’importation et d’un certificat zoo ou phytosanitaire. Sinon, jetez-les dans une poubelle de biosécurité ou si vous les déclarez, ils seront ré-expédiés ou détruits.

Plantes et graines

Tous plants, boutures, bulbes et autre matériel végétal
Fleurs, feuilles fraîches ou séchées
Graines, semences

Fruits, légumes

Tous fruits, légumes, champignons, algues frais, congelés, peau d’agrumes, bananes séchées, vanille, échantillons biologiques

Produits et objets d’origine végétale

Cônes de pin, objets contenant de la paille, des écorces, objets contenant des fibres de pandanus, bananier, objets contenant des parties de cocotier

Animaux

Animaux vivants (chiens, chats et autres mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens, oeufs, poissons, insectes …)

Articles Cites

Objets à base de corail, ivoire, serpent, crocodile, baleine, tortue, bénitier (CITES) (contactez le service de la douane)

Les produits ou objets suivants doivent être déclarés pour une inspection à l’arrivée de quantités raisonnablement réalisables. Dans certains cas, un certificat sanitaire du pays d’origine est exigé.

Viande

Viandes, charcuterie, poissons, fruits de mer, produits laitiers, miel, aliments pour animaux

Grains, fruits secs

Fruits secs, fruits, légumes, champignons, algues déshydratées, céréales

Objets en bois

Tous produits végétaux, objets en bois, objets contenant des plumes, laine, os, peau d’animaux

Nourriture

Nourriture, épices, herbes aromatiques

Herboristerie

Médicaments, mélanges à base de produits végétaux ou animaux, médicaments vétérinaires

Poulet

Viande aviaire (poulet, dinde, …) et oeufs

Autres objets

Matériel de camping, de sport, chaussures, vêtements souillés par de la terre, du fumier ou des produits végétaux

Des conditions particulières d’importation peuvent concerner ces produits. Il est important de noter qu’ils doivent, pour la plupart, rester dans leur emballage commercial hermétique.
Veuillez consulter la base de données des conditions d’importation EPI.

L’importation de tous les produits pouvant présenter un risque pour la biosécurité est réglementée. Pour plus de détails, consultez les conditions d’importation spécifiques dans la base de données EPI.

Les produits réglementés comprennent :

  • fruits frais, fruits secs
  • produits végétaux frais (nourriture), grains
  • paille et produits en contenant
  • articles en bois, d’artisanat, bambou, roseau, osier, pommes de pin, fibres végétales (bananier, pandanus, ) …
  • semences, plants, produits végétaux
  • fleurs fraîches, séchées
  • animaux
  • viande et produits à base de viande
  • oeufs et produits à base d’oeufs
  • produits laitiers
  • miel et autres produits d’apiculture
  • produits d’origine animale (laine, cuir, plumes, médicaments …)
  • terre
  • équipement de camping ou sportif souillé
  • certains médicaments chinois, parties de plantes ou d’animaux séchés
  • certains produits couverts par la CITES (ivoire, tortue, corail, coquillage, …)
  • échantillons biologiques

Les principaux produits réglementés sont les suivants :

  • Végétaux (plants, semences, culture de tissus;
  • Produits végétaux (bois, grains, fleurs fraîches ou séchées, aliments, médicaments;
  • Terre;
  • Equipement de camping ou sportif souillés;
  • Viande;
  • Oeufs et produits à base d’oeufs;
  • Animaux vivants;
  • Produits laitiers;
  • Produits d’origine animale (laine, plumes, …);

N’hésitez pas à consulter l’onglet des produits réglementés. Pour éviter tout retard lors de la sortie de la zone sous-douane, évitez de transporter les articles qui y figurent.

Si vous importez un produit réglementé, vérifiez que les conditions d’importation sont bien respectées en consultant le site de l’EPI et en s’informant auprès de la direction de la biosécurité. Assurez vous que vous avez les documents sanitaires nécessaires (permis d’importation, certificat phytosanitaire et/ou zoosanitaire).

Si vous détenez des articles réglementés que vous ne voulez plus garder, jetez-les dans les poubelles de biosécurité disponibles dans la zone sous-douane.

Présentez vos produits au comptoir de biosécurité avant le contrôle du service des douanes. Ils vous seront rendus après inspection dans la très grande majorité des cas.

Si l’entrée de vos produits est interdite, vous pouvez choisir entre 4 options :

  • leur mise en consigne jusqu’à votre départ;
  • leur ré-expédition à vos frais;
  • leur destruction sans frais;
  • leur traitement à vos frais (selon la décision prise par les inspecteurs chargés de la biosécurité);

Des insectes ou autres animaux vivants peuvent se cacher dans vos bagages.
Si vous en voyez qui s’en échappent, téléphonez au service chargé de la biosécurité :
Tel :+689 40 544 585 ou +689 40 423 518

Attention ! Certains produits font l’objet d’une interdiction d’importer totale ou saisonnière par la direction générale des affaires économiques (commerce extérieur). Elle délivre des licences d’importation (à ne pas confondre avec les permis d’importation) pour les produits autres que libérés (arrêtés de 1986 et 1999). Les voyageurs peuvent solliciter une autorisation préalable d’importation dite quota voyageurs lorsque l’importation n’excède pas 40 kg par personne et qu’elle a un caractère particulier et occasionnel. Celle-ci concerne, en particulier, les fruits soumis à quota saisonnier comme les litchi, les mandarines, …

Vous envisagez d’importer un animal de compagnie (chat, chien), prenez au préalable contact avec la cellule zoosanitaire de la direction de la biosécurité.

Si vous projetez ou arrivez en Polynésie française en bateau de croisière avec un animal à bord, prenez contact avec les agents de la cellule zoosanitaire de la direction de la biosécurité au plus tard le jour de votre arrivée. Votre animal sera consigné à bord tant qu’il n’aura pas obtenu un laissez passer vétérinaire au vu des pièces obligatoires qui seront transmises au vétérinaire contrôleur. Attention, un animal débarqué sans laissez-passer sera consigné, abattu et détruit aux frais de son propriétaire.

Vous déménagez et souhaitez envoyer vers la Polynésie française vos effets personnels et mobiliers. Vous pouvez faire courir le risque qu’y soient introduits des maladies ou des insectes des plantes ou du bois. Une colonie de fourmis pourrait se cacher au creux de pneus, s’échapper et causer des dégâts inestimables.

Les articles suivants posent, en particulier, un important risque phytosanitaire :

  • objets en bois;
  • terre sur des outils de jardinage;
  • tapis;
  • fleurs séchées;
  • jouets ou objets contenant du sable, de la paille, de l’eau;
  • nourriture;
  • aspirateurs dont les sacs ne sont pas vidés;
  • graines;
  • décorations de Noël;
  • objets contenant des parties d’origine animale (plumes);
  • objets ayant été en contact avec des animaux (selles) …

Quelles précautions prendre lors de la mise en caisse de ses effets personnels ?

  • Vérifiez les conditions d’importation EPI;
  • N’utilisez pas de la paille, des copeaux de bois, des vieux cartons ayant contenu des fruits, légumes, ou des oeufs;
  • Nettoyez soigneusement votre tondeuse à gazon, votre véhicule, les pneus, les outils de jardin et le mobilier de jardin, les chaussures et bottes de toute trace de terre ou débris organiques;
  • Videz votre aspirateur;
  • Les meubles pouvant présenter des signes d’infestation par des insectes doivent être préalablement traités et fumigés;
  • Etablissez une liste détaillée de vos effets personnels;

Les véhicules usagés mais aussi les neufs peuvent être contaminés ou infestés par des insectes vivants, des graines, de la terre, des déjections ou des parties animales, des produits végétaux : feuilles, racines, écorces, …

Il est de la responsabilité de l’importateur de s’assurer que le véhicule est propre et exempt de tous matériaux à risque phytosanitaire.

Les inspecteurs du département de la protection des végétaux contrôlent toutes les parties du véhicule et du conteneur, en particulier :

  • les roues, jantes, garde-boue;
  • roue de secours et coffre;
  • compartiment moteur;
  • le dessous du véhicule;
  • au-dessus et autour du réservoir;
  • le châssis;
  • sous les sièges;
  • que le véhicule a bien été nettoyé à l’aspirateur ou/et au jet d’eau et débarrassé de toutes traces de terre, de nourriture, de sable…

L’inspection se fera en zone sous douane ou sur un emplacement agréé par le directeur de la Direction de la biosécurité. Tout véhicule trouvé contaminé ou infesté sera nettoyé aux frais de l’importateur. Un véhicule jugé fortement contaminé ou infesté sera réexporté aux frais de l’importateur.

Les véhicules agricoles ou industriels peuvent être contaminés ou infestés par des matériaux présentant de très hauts risques phytosanitaires. Une inspection rigoureuse s’assurera que ces véhicules sont effectivement aussi propres qu’un véhicule neuf.

Présentez-les aux agents chargés de la biosécurité. Dans la très grande majorité des cas, ils vous seront rendus après inspection. Pour tous ceux qui présentent un risque pour la biosécurité, vous aurez les options suivantes :

  • traitement (fumigation, …) s’il s’avère que les organismes nuisibles peuvent être totalement éliminés,
  • stockage à l’aéroport (s’il est pratiquement faisable) jusqu’à votre départ,
  • réexportation,
  • destruction.