épidémie

Le 31/12/2019, l’OMS a été informée par les autorités chinoises d’un épisode de cas groupés de pneumonies (fièvre, toux).
Tous les cas avaient un lien avec le marché d’animaux vivants de la ville de Wuhan (région du Hubei), en Chine.

Le 09/01/2020, un nouveau coronavirus (2019-nCoV) a été identifié comme étant la cause de cet épisode. Parmi les 41 premiers cas détectés à Wuhan, la plupart travaillent dans le marché “Huanan” où des animaux vivants sont vendus, ou l’ont fréquemment visité, indiquant une probable contamination d’origine animale.

Le marché a été fermé et désinfecté le 1er janvier, mais la source d’infection n’a pas été formellement identifiée à ce jour. La dynamique de l’épidémie observée actuellement est compatible avec une transmission d’homme à homme importante en Chine. Hormis la Chine, d’autres pays ont déclaré depuis avoir identifié des évènements de transmission interhumaine sur leur territoire.

situation au 29 janvier 2020

  • 5994 cas confirmés en Chine, dont 132 décès
  • Les autres pays ayant signalé des cas : Thaïlande (14), Taïwan (8), Corée du Sud (8), Singapour (7), Malaisie (7), Japon (7), Australie (5), Etats-Unis (5), France (4), Allemagne (4), Canada (3), Vietnam (2), Népal (1), Cambodge (1), Sri Lanka (1) et Emirats Arabes Unis (1).

transmission

Les premiers cas recensés sont des personnes s’étant rendues directement sur le marché de Wuhan (fermé depuis le 1er janvier) : l’hypothèse d’une maladie transmise par les animaux est donc privilégiée. Compte tenu des nouveaux cas rapportés par les autorités sanitaires chinoises depuis le 19/01, la transmission interhumaine est aujourd’hui avérée.

La transmission supposée se ferait lors de contacts étroits après l’inhalation de gouttelettes infectieuses émises lors d’éternuements ou de toux par le patient ou après un contact avec des surfaces fraîchement contaminées par ces secrétions. Les coronavirus survivent jusqu’à 3 heures dans le milieu extérieur, sur des surfaces inertes sèches.

En milieu aqueux, ces virus peuvent survivre plusieurs jours. La transmission par voie alimentaire est donc possible mais plutôt théorique et n’a pas à ce stade été mise en cause par rapport aux autres voies de contamination. Le coronavirus, comme tous les virus, est détruit par la cuisson. Les produits animaux préparés de manière appropriée, en les cuisant ou les pasteurisant, peuvent donc être consommés. Ils doivent aussi être conservés avec soin, pour éviter une contamination croisée avec de la nourriture non cuite.

contagiosité et létalité

Contagiosités et mortalités comparées de plusieurs maladies

(source Le Monde du 29/01/2020)

Légende

prévention

Compte tenu de la situation internationale, la survenue de cas en Polynésie est possible. La prévention de l’épidémie repose sur la détection précoce des cas et l’application des mesures de contrôle : isolement des malades, information et suivi de leurs contacts étroits, protection des personnels soignants. La surveillance renforcée de la maladie est organisée par le bureau de veille sanitaire (BVS) de la direction de la santé publique (DSP).

recommandations

Le ministère de la Santé rappelle, pour les personnes qui auraient séjourné en Chine récemment, les précautions à prendre en cas de signes d’infection respiratoire (fièvre, toux et difficulté respiratoires) :

Contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et d’un séjour récent à Wuhan, ou plus généralement en Chine, afin de bénéficier d’une prise en charge médicale adaptée.
Il est recommandé dans ce cas :

  • de porter un masque chirurgical lors de contacts avec d’autres personnes,
  • de se laver régulièrement les mains (solution hydro alcoolique) et d’utiliser des mouchoirs 
jetables.

Il est fortement recommandé d’éviter tout déplacement en Chine.

Informations aux professionnels de santé

La Direction de la santé met à disposition sur son site les dernières ressources relatives au Coronavirus COVID-19 à l’usage des professionnels de santé :

Les professionnels de santé prenant en charge un patient suspect d’infection par le Covid-19 doivent prendre contact avec le Samu-Centre 15 pour analyse et mise en place des premières mesures de prise en charge. Il conviendra de ne pas l’orienter d’emblée vers les structures d’accueil des urgences afin d’éviter le contact avec d’autres patients.

voir aussi