Bien utiliser les pesticides

//Bien utiliser les pesticides
Bien utiliser les pesticides 2019-03-26T09:46:57+00:00

Que sont les pesticides ?

Lorsque les méthodes de protections alternatives contre les ravageurs et maladies ne sont pas suffisantes, le recours aux pesticides peut être nécessaire pour protéger les récoltes et obtenir de bons rendements. Les pesticides, « produits qui tuent les pestes » ou produits phytopharmaceutiques, sont pour la plupart des produits chimiques qui présentent des risques pour la santé et l’environnement.

Ils sont répartis en plusieurs familles chimiques (mettre le lien sur « les familles chimiques de pesticide de synthèse) et ont différents usages :

  • herbicides (contre les végétaux)

  • insecticides (contre les insectes)

  • fongicides (contre les maladies fongiques causées par les champignons)

  • nématicides (contre les nématodes)

  • rodenticides (contre les rats et les souris)

  • acaricides (contre les mites et les tiques)

  • molluscicides (contre les escargots)

Herbicides

Insecticides

Fongicides

Images d’après hungryfortruthsd.com/tag/crops/

Quels sont les pesticides autorisés en Polynésie française ? Qui peut les utiliser ?

La liste des pesticides autorisés en Polynésie française est fixée par l’arrêté n°1065 CM du 25 juillet 2011(mettre le lien sur l’arrêté)et est mise à jour régulièrement. Les produits y sont classés par catégorie :

Catégorie 1

Les produits extrêmement dangereux et très dangereux utilisés par les applicateurs professionnels

Catégorie 2

les produits modérément dangereux et peu dangereux utilisés par les utilisateurs professionnels

Catégorie 3

Les autres produits pour le tout public

Les agriculteurs font partie de la catégorie des utilisateurs professionnels d’après la loi du pays n°2011-19 du 19 juillet 2011 (mettre le lien sur la loi de pays). Ils sont dispensés de l’obtention d’agrément d’application des pesticides dans le cadre de leurs activités professionnelles mais ils ne peuvent pas faire de travaux d’application de pesticides pour un tiers. L’accessibilité à certains pesticides à usage professionnel nécessite la présentation de leur carte professionnelle.

La commission des pesticides a pour mission de proposer toutes les mesures nécessaires pour une utilisation efficace des pesticides en Polynésie française tout en limitant leur effet indésirable. Elle participe à l’évolution de la réglementation sur les pesticides en donnant par exemple son avis sur les substances pouvant être importées, les agréments, l’utilisation de nouvelles substances.

Comment s’informer sur les pesticides? Comment les utiliser sans risque ?

Il est nécessaire de bien connaitre les substances utilisées afin de respecter les doses à appliquer, les délais de rentrée et les délais avant récolte pour protéger l’applicateur, le consommateur et l’environnement. L’arrêté n°231 CM du 06 février 2009 (mettre le lien sur l’arrêté)fixe les concentrations maximales en résidu des pesticides autorisés qui sont tolérées dans les fruits et les légumes frais, congelés ou surgelés.Ces concentrations maximales ou limites maximales de résidus (LMR) ont été fixées pour garantir la sécurité du consommateur.

Afin de limiter les risques sur la santé de l’homme, l’utilisation des produits phytopharmaceutiques nécessite le respect de règles d’utilisation ainsi que le port de protections adaptées ou équipements de protection individuelle (EPI) (mettre le lien sur la fiche technique DADP + les deux fiches sécurité de la CPS + le document de l’INRS) :

  • un masque

  • une combinaison

  • des gants

  • des bottes

  • des lunettes de sécurité

L’étiquette du produit (mettre le lien sur l’étiquetage d’un produit pesticide) et la fiche de données sécurité doivent être lues attentivement avant toute utilisation pour connaitre les précautions à prendre ainsi que les usages et les doses à appliquer.

Les pictogrammes ou symboles de danger préviennent l’utilisateur des dangers des produits. Ils ont été remis à jour en 2010 et peuvent être retrouvés sur les étiquettes des produits sous les 2 formes ci-dessous :

Les conseils de prudence détaillent les précautions à prendre pour l’utilisateur : les équipements de protection à porter lors du traitement et les gestes à faire pour ne pas s’empoisonner.

Le délai avant récolte DAR est la durée minimale entre la date de traitement et la date de récole. Il figure sur l’étiquette, par défaut il a été fixé en France à3 jours minimum.

Le délai de rentrée DRE est une durée pendant laquelle il est interdit aux personnes de pénétrer sur ou dans les lieux où a été appliqué le produit (ex. champs, serres). Il est de minimum 6h et en milieu fermé de minimum 8h.

La fiche de données sécurité en français doit être fournie gratuitement par le vendeur à l’acheteur du produit. Si elle n’est pas distribuée avec le produit, réclamez-la. Elle reprend les informations de l’étiquette et les complète. Elle comprend entre autres des rubriques sur l’identification du produit et du fournisseur, l’identification des dangers, la conduite à tenir en cas d’accident pour les premiers secours, les conditions de manutention et stockage, les EPI à porter et les méthodes de traitement des déchets.

Ces fiches peuvent également être téléchargées gratuitement aux adresses :

Pour optimiser la gestion des traitements par des produits phytosanitaires, il est important (obligatoire en France depuis l’arrêté du 16 juin 2009)de tenir un registre phytosanitaire (mettre le lien de l’exemple de registre) sur papier ou informatiquement et de noter ses observations.

Exemple de registre de la chambre d’agriculture d’Isère

Les informations qui doivent au minimum y figurer sont :

  • la parcelle et sa localisation

  • la culture implantée et la variété

  • la date du traitement

  • le nom du ou des produits utilisés

  • la dose par hectare

  • la date de récolte

  • la constatation d’organismes nuisibles le cas échéant

Pour plus d’informations sur les produits phytopharmaceutiques

le catalogue E-Phy https://ephy.anses.fr peut être consulté en ligne.

Il permet de rechercher des informations par produits, mélanges, adjuvants, substances actives ou par matières fertilisantes et supports de culture et usages. Il indique si les produits sont toujours autorisés en France ainsi que leurs conditions d’emploi, leurs fonctions, leur toxicité et leur usage par culture (mettre le lien sur le mode d’emploi ephy). Un logo UAB placé à droite du nom du produit permet de savoir s’il est utilisable dans le mode de production biologique en France.Pour plus de renseignements sur les produits utilisables en agriculture biologique en Polynésie française, cliquer ici : Agriculture biologique (mettre le lien vers AB dans filières végétales).

Encore plus d’informations

Textes réglementaires

Utilisation des pesticides et prévention des risques (DADP) en français et en tahitien (à transférer de la partie techniques culturales – maladies et pestes)

Les familles chimiques de pesticides de synthèse

  • Deux fiches sécurité de la CPS sur la prévention des risques chimiques

    http://www.cps.pf/espace-employeur/prevention-des-risques-professionnels/documentation/les-risques-chimiques

  • Document de l’INRS sur l’utilisation des produits phytopharmaceutiques en agriculture tropicale
  • Mode d’emploi du site E-Phy

  • Exemple de registre phytosanitaire des Chambres d’agriculture de Rhône-Alpes

  • Document de la DBS sur l’étiquetage d’un produit pesticide

    https://www.service-public.pf/biosecurite/la-protection-des-vegetaux/les-pesticides/