Le dispositif d’accueillant familial vient répondre à des besoins de placements de personnes vulnérables.

Ces personnes sont confiées par la Direction des solidarités, de la famille et de l’égalité aux accueillants familiaux.

Il est “important de proposer un cadre de vie structuré et structurant à une personne vulnérable et lui permettre de poursuivre son développement physique, psychique, affectif et de socialisation.”

Questions diverses:

La loi de Pays N° 2009-16 du 6 octobre 2009 réglemente l’accueil familial :

  • D’une personne vulnérable (personne âgée, personne atteinte d’un handicap physique ou moteur et ou de retard intellectuel).
  • Accueillir au sein de son foyer ;
  • Donner de l’amour et de l’affection ;
  • Répondre aux besoins fondamentaux de la personne accueillie ;
  • Offrir un cadre de vie satisfaisant, sécurisant, chaleureux et stable ;
  • Veiller au bien-être et à la sécurité de la personne accueillie ;
  • Nouer des liens d’attachement ;
  • Partager des moments privilégiés ;
  • Favoriser la stimulation de la personne accueillie ;
  • Encourager et offrir une écoute ;
  • Développer l’autonomie affective et la socialisation de la personne accueillie ;
  • Travailler en étroite collaboration avec les différents partenaires : D.S.F.E, Éducation, Santé, Association…
  • Être âgé de moins de 25 ans minimum ;
  • Justifier de conditions d’accueil qui permet d’assurer la santé, la sécurité, le bien-être physique et moral, le respect de l’intégrité corporelle, psychique et de l’intimité des personnes accueillies ;
  • S’engager à ce que l’accueil soit assuré de façon continue et en proposant des solutions satisfaisantes pour les périodes durant lesquelles l’accueillant serait amené à être indisponible ;
  • S’engager à suivre une formation initiale et continue ;
  • Être agréé par le Président de la Polynésie française ;
  • Accepter qu’un suivi social et médico-social des personnes accueillies puisse être assurées, notamment au moyen de visites sur place ;
  • Ne pas avoir, ainsi que les personnes vivant au domicile, été condamné à une infraction pour des motifs incompatibles avec l’exercice des missions ;
  • Fournir les certificats médicaux du demandeur et de toutes les personnes qui vivent habituellement à son domicile datent de moins de 3 mois ;
  • Justifier d’un contrat d’assurance(s) responsabilité civile ;
  • Ne pas avoir de lien parenté proche avec les personnes à accueillir ;
  • Accueillir au maximum 3 personnes ;
  • Fournir l’extrait du casier judiciaire n°3.
  • Une activité indemnisée ;
  • Un accompagnement social ;
  • Une exonération de tout impôt et taxe.
  • Modification du nombre des personnes accueillies ;
  • Suspension d’agrément ;
  • Retrait d’agrément ;
  • Poursuite pénale.
  • Pour se renseigner et/ou retirer un dossier d’inscription, les candidats peuvent s’adresser soit à l’Agence de Régulation de l’Action Sanitaire et Sociale (Rue du commandement Destremeau, Immeuble LO, en face de l’église protestante à Paofai ( 1er et 2ème étage) – BP : 2551 – 98713 Papeete TAHITI Polynésie française) soit à la Direction des Solidarités, de la Famille et de l’Égalité (Immeuble Te Hotu, avenue Prince Hinoi) : selon le public choisi, à la cellule d’aide sociale à l’enfance ou à la cellule de protection des personnes en perte d’autonomie ; soit à la circonscription des solidarités, de la famille et de l’égalité (DSFE) de votre commune ;
  • Déposer votre dossier dûment complété ainsi que les pièces justificatives à l’ARASS ;
  • Les enquêtes seront diligentées par la cellule d’agrément de la DSFE afin de réunir les éléments d’appréciation concernant les garanties et les aptitudes des candidats à l’accueil et les conditions de logement favorables.
  • Dossier d’inscription (à télécharger sur notre site internet ou bien à retirer au secrétariat de l’ARASS).
  • Une photo d’identité.
  • Les actes de naissance du demandeur et de toutes les personnes vivant au domicile.
  • Un extrait de casier judiciaire N°3 du demandeur, datant de mois de trois mois des remplaçants et de tous les majeurs vivant au domicile datant de moins de trois mois.
  • Les certificats médicaux du demandeur, des remplaçants et de toutes les personnes qui vivent habituellement à leurs domiciles respectifs, datant de moins de trois mois, attestant que leur état de santé n’est pas incompatible avec l’accueil de personne et que les vaccinations obligatoires ont été effectuées ;
  • Une attestation d’assurance responsabilité civile.
  • Un relevé d’identité bancaire.
Télécharger le formulaire de demande d’agrément