Le Bougainville qui était en mission de surveillance des pêches au large des Marquises, a été dérouté samedi dernier vers l’île de Flint au Kiribati pour porter secours à un voilier américain en difficulté. Secourus, les naufragés seront déposés à Rangiroa.

Une opération de secours en mer a été déclenchée le samedi 2 février 2019 par le JRCC Tahiti, après avoir reçu une alerte de détresse par satellite du voilier US « Respite » en difficulté aux abords de l’ile corallienne de Flint, dans l’archipel des Iles de la ligne, au Kiribati. Cette île, située à environ 390 miles nautiques (720 km) au nord-ouest de Papeete, se trouve dans la zone de responsabilité SAR (Search And Rescue) attribuée à la France dans le Pacifique.

Dès le 2 février, le Gardian dépêché sur zone a pu entrer en contact avec l’équipage naufragé qui a rejoint l’île pour se mettre à l’abri en disposant de moyens de communication et de vivres pour environ trois jours. Faute de navires de commerce ou de pêche à proximité, le Bâtiment d’Assistance et de Soutien en Outre-Mer (BSAOM) Bougainville, en mission de surveillance des pêches au large des Marquises sous l’autorité du délégué du gouvernement pour l’État en mer, a été immédiatement dérouté pour porter assistance à l’équipage.

Après plus de 2 jours de mer, le Bougainville a abordé l’île de Flint le lundi 4 février. Malgré les conditions rendant l’approche de l’île difficile, les trois naufragés ont pu être secourus. Ils seront acheminés à Rangiroa ce jour, le 6 février, par le Bougainville, qui poursuivra ses activités de surveillance dans la zone maritime de Polynésie Française. (D’après communiqué JRCC et photos Marine Nationale)

2019-02-06T09:24:03+00:00 06/02/2019|News|