Le logiciel REVATUA initié par la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes (DPAM) et le Service Informatique de la Polynésie française (SI.PF) est à présent opérationnel. Le logiciel a obtenu son homologation le 26 août 2020 et son déploiement définitif est attendu courant 2021. Incontestablement ce nouvel outil va révolutionner la manière de déposer, d’enregistrer et d’accorder les connaissements. Armateurs et chargeurs sont les grands gagnants de cette version 2.0 du connaissement. La DPAM vous explique pourquoi…

Revatua qu’est ce que c’est ?

Revatua est une plateforme de gestion des connaissements et des passages maritimes interinsulaires.

Pourquoi faire ?

Son objectif est de simplifier l’établissement des connaissements en supprimant le papier, en offrant une parfaite traçabilité à chaque demande et un gain de temps considérable.

Comment ça marche ?

Les chargeurs n’impriment plus de connaissements, ils établissent une demande en ligne sur Revatua qui arrive directement chez l’armateur qui l’accepte ou la rejette (s’il n’y a plus de place à bord par ex).

Quel avantage par rapport à la situation d’aujourd’hui ?

  • Une gestion plus efficiente des plannings de l’ensemble des navires desservant la PF par des notifications instantanées de conflits (ex arrivée le même jour de 2 navires sur une île…)
  • Un gain de temps important pour les chargeurs qui n’ont plus à faire la queue chez les armateurs pour valider les connaissements, ni pour les récupérer, ni pour les dispatchers aux chauffeurs/livreurs de leurs sociétés
  • Un gain de temps important pour les armateurs qui n’auront plus besoin de ressaisir l’ensemble des connaissements (plus de 2000 par voyage sur certains navires, un connaissement peut faire 20 pages)
  • Un gain de temps important pour tout les services administratifs qui vont utiliser Revatua car ils n’auront plus à ressaisir les connaissements (DPAM, DGAE, PAP, DAG, etc.)
  • Un gain de temps sur les traitements administratifs (remboursement de fret par le pays notamment)
  • La diminution importante des sources d’erreurs en supprimant les saisies à tous les niveaux de transmissions des données.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter la présentation Power Point du logiciel REVATUA tel qu’il a été présenté lors du dernier observatoire du transport maritime inter-insulaire, à la présidence.

Cliquez ici pour prendre connaissance du PWP

Lors de sa visite dans les nouveaux locaux de la DPAM, le président du Pays, Édouard FRITCH, accompagné notamment du ministre du logement en charge du transport maritime inter-insulaire, Jean Christophe BOUISSOU, a pu découvrir les premières applications concrètes du logiciel REVATUA qui lui ont été présentées peu avant dans la grande salle des examens de la DPAM, par Catherine ROCHETEAU, directrice de la DPAM, et Francis PEZET, directeur du Service informatique de la Polynésie française, partenaire technique dans l’élaboration de ce logiciel.

Une plateforme innovante

La plateforme Revatua est un prolongement « logique » de la politique du transport maritime initiée avec le schéma directeur en 2015 et l’ensemble des textes règlementaires encadrant la politique du transport maritime.

Revatua constitue donc un outil supplémentaire au service du développement durable du transport maritime interinsulaire.

Cette plateforme innovante fait largement appel au numérique dans sa conception mais également dans l’infrastructure ouverte qui va dégager un vaste champ permettant de développer une multitude d’applications pratiques pour l’ensemble de la communauté qu’elle servira, qu’ils soient armateurs ou chargeurs.

Les sociétés concernées et des développeurs privés indépendants ont été associés au projet afin de leur faciliter la possibilité de développer des extensions à la plateforme Revatua.

Ces extensions concernent notamment la facturation, la gestion des stocks des marchandises vendues en magasin de bord et bien d’autres applications qui s’imbriqueront à Revatua.

Revatua en tant que plateforme innovante faisant largement appel à l’échange de données en ligne, devra suivre l’évolution des besoins tout en maintenant une simplification permanente des fonctionnalités afin de ne pas être dépassée et mise à l’écart.

C’est ainsi que la DPAM prévoit d’implémenter d’autres fonctionnalités et outils de gestion tels que la fourniture aux subrécargues des goélettes des tablettes communes compatibles qui vont simplifier le travail et le rendre plus efficace.

La mise en place de l’AIS complètera la gestion des plannings et permettra le suivi des navires quasiment en temps réel au bénéfice des populations des îles éloignées.

Dans le contexte de crise actuel, le télétravail permet de faire un bond dans le développement des traitements de documents par des échanges d’informations en grande quantité. La plateforme Revatua est une réponse à cette problématique dans une optique de développement durable maitrisé et concerté autour d’un écosystème communautaire comprenant les armateurs, les chargeurs professionnels, les particuliers, les différents services administratifs (DPAM, DGAE, mairies, tavana hau, Port autonome…), les entreprises informatiques et les développeurs privés.