Lundi 2 mars 2020 – Aider la FEPSM c’est un peu s’aider soi-même, et c’est surtout faire preuve de solidarité. Chacun de nous, un jour, peut être exposé aux nombreux risques de la mer, ceux des imprévus, ceux de notre négligence, ceux des accidents qui ne préviennent jamais. Ce jour là il y a de fortes chances que ce soient les bénévoles de la FEPSM qui viennent à notre secours.

La fédération d’entraide polynésienne de secours en mer a besoin de notre soutien. Elle lance une vaste opération d’adhésions et de versements de dons, afin de pouvoir faire face à ses responsabilités qui vont croissantes. Aux côtés du JRCC qui déclenche les moyens lourds de recherches (hélicoptère, avion, navire, etc.) la FEPSM est au plus près grâce à son vaste réseau de bénévoles qui connaissent souvent très bien les lieux. Cela permet au JRCC d’avoir des points de contacts immédiats et donc des moyens disponibles dans les îles et atolls afin de porter secours aux marins en difficulté le plus rapidement possible.

La FEPSM, la fédération d’entraide polynésienne et de sauvetage en mer, créée en 2009, est une initiative conjointe des autorités du Pays et de l’Etat prise en 2007. Le Président Edouard FRITCH dans son allocution du 3 février 2020 à la présidence, lors de la signature de la convention Etat/Pays/CODIM/FEPSM pour la construction d’une navette de sauvetage en faveur des Marquises, a souligné le rôle essentiel joué par la DPAM dans la création de la FEPSM : “Je voudrais profiter de l’occasion pour souligner le rôle essentiel qu’a joué la direction polynésienne des affaires maritimes, et en particulier sa directrice, Madame Catherine ROCHETEAU, qui, avec l’ancienne directrice du JRCC, Madame Marianne HECHES ont eu cette idée et ont conjugué leurs efforts en faveur de la création de cette fédération qui regroupe aujourd’hui 350 bénévoles qui agissent sous la coordination du JRCC dans les cinq archipels de la Polynésie française.

La FEPSM, aujourd’hui présidée par Vetearii FLOHR, représente environ 120 navires privés appartenant aux adhérents et aux bénévoles, ainsi que deux vedettes de sauvetage appartenant à des services du Pays et mis, par convention, à la disposition de la FEPSM. Une troisième de type ORC 140 R, sera donc construite dans le chantier Bernard Naval situé dans le Morbihan et spécialisé dans ce type de bateau et doit être livrée en juin 2021. La fédération gère également deux stations de sauvetage : une basée à Hiva Oa aux Marquises et une autre basée à Tahiti, sur le site de Vaitupa, à Faa’a.

Cliquez ici pour adhérer à la FEPSM
Cliquez ici pour faire un don à la FEPSM