Une formation aux couleurs de PEN selon le modèle OMS pour ce projet pilote en Polynésie

“Afin de prévenir les maladies cardiovasculaires, à l’origine de 25 à 30% des décès en Polynésie française, un outil de détection et de prise en charge précoce de ces maladies est en cours d’expérimentation en Polynésie. Cet outil est basé sur le concept PEN (Package for Essential Non communicable diseases), modèle de l’Organisation Mondiale de la Santé.

L’objectif de cet outil est de donner aux professionnels de santé, non médicaux, les compétences et les moyens leur permettant d’identifier les facteurs de risques cardiovasculaires, d’évaluer le risque de maladie grave et de mortalité, et enfin de proposer, si nécessaire, un plan de réduction des risques adapté à chaque situation.

Les professionnels participant à cette démarche pilote ont été conviés, dans un premier temps, à une formation, les 25 et 26 septembre 2017.

Il s’agissait, lors de la première journée animée par Dr Philippe Biarez et Dr Francis Spaack, de faire un rappel des connaissances de base concernant les maladies cardiovasculaires puis de présenter et d’échanger sur les différents supports qui composent l’outil (fiches techniques, méthodologie, etc.). La seconde journée s’attardait sur la communication aux personnes intégrant le programme : “Comment les sensibiliser, les engager, les valoriser pour faire évoluer leurs habitudes de vie vers un comportement sain, plus protecteur pour leur santé”. Ce temps de formation a permis d’échanger sur la technique d’entretien motivationnel avec Dr Marie-Françoise Brugiroux, responsable du Centre de Consultations Spécialisées en Alcoologie et en Toxicomanie (CCSAT) et de développer les aspects diététiques autour de l”équilibre alimentaire avec Mme Hélène Thual (diététicienne au Département des Programmes de Prévention (DPP).

Suite à cette formation, l’outil sera expérimenté sur le terrain et évalué, entre Octobre 2017 et Mars 2018, afin d’y apporter l’ensemble des améliorations nécessaires avant un déploiement plus large.”