Missions aux Tuamotu-Gambier pour l’installation de la valise de télémédecine PARSYS

Le subdivisionnaire santé des Tuamotu Gambier (Dr François LAUDON) et le gérant de la société NATI-MEDEX se sont déplacés à Rangiroa puis Makatea pour l’installation de la valise de télémédecine PARSYS.

Au vu de sa dispersion géographique et démographique (78 iles éparses dont 45 habitées, 740 km² de terres émergées sur une superficie maritime de 2 000 000 km²; douze (12) atolls sans piste d’aviation) la S.S.T.G fait figure d’exception dans le paysage sanitaire polynésien. L’organisation des soins dans l’archipel des Tuamotu-Gambier n’est pas conventionnelle en regard des référentiels de France ou d’Europe.

Dans les années 50, la médecine dite coloniale avait imaginé un système de soins mobiles, en organisant des tournées médicales. Aujourd’hui, elles sont toujours maintenues mais avec une évolution du système de santé centré sur les agents paramédicaux. Très peu d’atolls sont médicalisés. Aujourd’hui, cinq (5) atolls sont médicalisés en permanence (Rangiroa, Makemo, Hao, Rikitea et Fakarava). Douze (12) infirmeries sont placées dans les atolls de moins de 700 habitants. (Takaroa, Takapoto, Ahe, Manihi, Anaa, Napuka, Arutua, Reao, Tikehau, Tiputa, Apataki, Kaukura). Vingt-six (26) atolls sont tenus par des auxiliaires de santé publique (ASP) qui ont reçu une formation initiale courte d’un mois.

Afin de réduire cette inégalité d’accès aux soins, la Direction de la santé a décidé de s’équiper de valises de télémédecine de la société PARSYS représentée localement par la société NATI MEDEX. Cette société développe et commercialise, dans le monde entier des solutions logicielles et matérielles de télémédecine, sécurisées et intuitives, au service des patients et des professionnels de santé. En fin 2020, la Direction de la santé a installé une dizaine de valises PARSYS dans les iles dépourvus de médecins.

Ce projet pilote, en particulier aux Tuamotu-Gambier a permis de sortir les auxiliaires de santé publique (A.S.P) de l’obscurité technologique vers la lumière sanitaire. Le matériel technique de l’ASP se limitait hier au stéthoscope, au tensiomètre, au thermomètre et empêchait parfois l’ASP à transmettre les paramètres vitaux du malade au médecin de Papeete joint par téléphone. La mise à disposition récente de cette valise PARSYS de haute technologie numérique (stéthoscope électronique, ECG compact, tensiomètre, oxymètre de pouls, glycémie capillaire, échographie, visioconférence cryptée et sécurisée) a permis une excellente coordination entre l’ASP isolé, le médecin référent de la commune et le SMUR de Tahiti. Le médecin réceptionnant en instantané les constantes vitales et surtout voyant le patient en « direct » lui permet de choisir les moyens d’actions adaptés au contexte du malade. En définitive, pour le personnel non médical basé en poste isolé, c’est une assistance aux soins, importante dans les gestes à assurer dans les situations d’urgence vitale, dans les déclenchements des évacuations sanitaires. Le contact quotidien entre le soignant isolé et le médecin permet une formation adaptée continue et de rompre son isolement intellectuel.

Du 24 au 26 mars, se joignant à une mission planifiée par le ministère de l’équipement (réception des travaux de la darse de MAKATEA), Dr François LAUDON, Hervé VERGAUD et Stéphane MELLADO ont d’abord formé les professionnels de santé du centre médical d’AVATORU sur la station de télémédecine puis se sont déplacé à MAKATEA pour installer la valise PARSYS au poste de santé. L’A.S.P Mehotea VAITAHE s’est vite approprié l’outil numérique, a réalisé avec l’aide du médecin de Rangiroa une échographie obstétricale d’une jeune parturiente. Le débit INTERNET (ViniBox, abonnement MOTU CONFORT) a permis une connexion en vision-conférence avec le poste de santé d’AMANU, premier pas d’un réseau connecté des ASP.

Lorsque l’évaluation finale de ce projet pilote au 4ième trimestre 2021 serait positive, la livraison de ces valises se fera progressivement dans tous les autres postes de soins paumotu.  En conclusion, cette télémédecine participe à l’instauration d’une médecine égalitaire et de qualité en facilitant l’accès des populations aux soins.

NOS ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

Missions aux Tuamotu-Gambier pour l’installation de la valise de télémédecine PARSYS

Le subdivisionnaire santé des Tuamotu Gambier (Dr François LAUDON) et le gérant de la société NATI-MEDEX se sont déplacés à Rangiroa puis Makatea pour l’installation de la valise de télémédecine PARSYS.

Au vu de sa dispersion géographique et démographique (78 iles éparses dont 45 habitées, 740 km² de terres émergées sur une superficie maritime de 2 000 000 km²; douze (12) atolls sans piste d’aviation) la S.S.T.G fait figure d’exception dans le paysage sanitaire polynésien. L’organisation des soins dans l’archipel des Tuamotu-Gambier n’est pas conventionnelle en regard des référentiels de France ou d’Europe.

Dans les années 50, la médecine dite coloniale avait imaginé un système de soins mobiles, en organisant des tournées médicales. Aujourd’hui, elles sont toujours maintenues mais avec une évolution du système de santé centré sur les agents paramédicaux. Très peu d’atolls sont médicalisés. Aujourd’hui, cinq (5) atolls sont médicalisés en permanence (Rangiroa, Makemo, Hao, Rikitea et Fakarava). Douze (12) infirmeries sont placées dans les atolls de moins de 700 habitants. (Takaroa, Takapoto, Ahe, Manihi, Anaa, Napuka, Arutua, Reao, Tikehau, Tiputa, Apataki, Kaukura). Vingt-six (26) atolls sont tenus par des auxiliaires de santé publique (ASP) qui ont reçu une formation initiale courte d’un mois.

Afin de réduire cette inégalité d’accès aux soins, la Direction de la santé a décidé de s’équiper de valises de télémédecine de la société PARSYS représentée localement par la société NATI MEDEX. Cette société développe et commercialise, dans le monde entier des solutions logicielles et matérielles de télémédecine, sécurisées et intuitives, au service des patients et des professionnels de santé. En fin 2020, la Direction de la santé a installé une dizaine de valises PARSYS dans les iles dépourvus de médecins.

Ce projet pilote, en particulier aux Tuamotu-Gambier a permis de sortir les auxiliaires de santé publique (A.S.P) de l’obscurité technologique vers la lumière sanitaire. Le matériel technique de l’ASP se limitait hier au stéthoscope, au tensiomètre, au thermomètre et empêchait parfois l’ASP à transmettre les paramètres vitaux du malade au médecin de Papeete joint par téléphone. La mise à disposition récente de cette valise PARSYS de haute technologie numérique (stéthoscope électronique, ECG compact, tensiomètre, oxymètre de pouls, glycémie capillaire, échographie, visioconférence cryptée et sécurisée) a permis une excellente coordination entre l’ASP isolé, le médecin référent de la commune et le SMUR de Tahiti. Le médecin réceptionnant en instantané les constantes vitales et surtout voyant le patient en « direct » lui permet de choisir les moyens d’actions adaptés au contexte du malade. En définitive, pour le personnel non médical basé en poste isolé, c’est une assistance aux soins, importante dans les gestes à assurer dans les situations d’urgence vitale, dans les déclenchements des évacuations sanitaires. Le contact quotidien entre le soignant isolé et le médecin permet une formation adaptée continue et de rompre son isolement intellectuel.

Du 24 au 26 mars, se joignant à une mission planifiée par le ministère de l’équipement (réception des travaux de la darse de MAKATEA), Dr François LAUDON, Hervé VERGAUD et Stéphane MELLADO ont d’abord formé les professionnels de santé du centre médical d’AVATORU sur la station de télémédecine puis se sont déplacé à MAKATEA pour installer la valise PARSYS au poste de santé. L’A.S.P Mehotea VAITAHE s’est vite approprié l’outil numérique, a réalisé avec l’aide du médecin de Rangiroa une échographie obstétricale d’une jeune parturiente. Le débit INTERNET (ViniBox, abonnement MOTU CONFORT) a permis une connexion en vision-conférence avec le poste de santé d’AMANU, premier pas d’un réseau connecté des ASP.

Lorsque l’évaluation finale de ce projet pilote au 4ième trimestre 2021 serait positive, la livraison de ces valises se fera progressivement dans tous les autres postes de soins paumotu.  En conclusion, cette télémédecine participe à l’instauration d’une médecine égalitaire et de qualité en facilitant l’accès des populations aux soins.

NOS ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS