Ouverture des tables rondes sur la transition alimentaire en Polynésie française

Crédit photo : Présidence de la Polynésie française

La Direction de la santé, la Direction de l’agriculture et la Direction des ressources marines ont organisé ce jeudi 14 octobre, en partenariat avec la Communauté du Pacifique (CPS), la première table ronde sur la transition alimentaire de la Polynésie française.

Le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, en compagnie notamment du Vice-président et ministre de l’Agriculture, Tearii Te Moana Alpha et du ministre de la Santé, Jacques Raynal a ouvert cette première rencontre durant laquelle environ 70 acteurs se sont portés volontaires pour travailler sur les questions de durabilité du système alimentaire en Polynésie française : institutions, services administratifs, acteurs économique, consommateurs, confessions religieuses, milieu associatif, etc.

Cette table ronde s’inscrit dans la volonté du Pays de positionner la transition alimentaire comme un axe fondamental des politiques publiques, l’objectif étant l’adoption courant 2022 d’un plan stratégique, opérationnel et concerté sur 10 ans, fixant les actions à engager pour permettre l’accès pour tous à une alimentation durable, saine et accessible. L’impact humain de la pandémie de la Covid-19 en Polynésie française a en effet mis en évidence le mauvais état de santé général des polynésiens dont l’une des causes est la mauvaise alimentation.

Ce premier rendez-vous avait pour ambition le partage et l’appropriation, par tous les acteurs concernés, du diagnostic du système alimentaire de Polynésie française, réalisé dans le cadre du programme PROTEGE (porté par la CPS et financé par l’Union Européenne). Ce diagnostic analyse le système alimentaire polynésien au travers de 4 axes : la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la durabilité environnementale, la durabilité économique et la gouvernance alimentaire. Il permet également de mettre en lumière, pour chaque axe, l’existence d’initiatives locales porteuses de changement.

Animé par une équipe de facilitateurs de la DMRA (Direction de la modernisation et des réformes de l’administration), et accompagné d’experts du domaine de l’alimentation, l’évènement doit également permettre l’appropriation des principaux schémas directeurs et stratégies sectoriels existants, afin que la co-construction du plan de transition alimentaire de Polynésie française s’élabore sur la base d’un constat éclairé et partagé par tous. Dans cette perspective, la seconde partie des tables rondes aura lieu le 9 novembre 2021 afin de poursuivre la dynamique initiée.

Nous souhaitons mobiliser les acteurs, dans un second temps qui aura lieu en Novembre 2021, afin de rentrer dans le vif du sujet, en s’appuyant sur leur expertise pour dessiner les contours d’un plan d’action stratégique pour la transition alimentaire.

Caroline Vinet, Référente alimentation à la Direction de la santé
Télécharger la synthèse du 14 octobre 2021

NOS ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

Ouverture des tables rondes sur la transition alimentaire en Polynésie française

Crédit photo : Présidence de la Polynésie française

La Direction de la santé, la Direction de l’agriculture et la Direction des ressources marines ont organisé ce jeudi 14 octobre, en partenariat avec la Communauté du Pacifique (CPS), la première table ronde sur la transition alimentaire de la Polynésie française.

Le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, en compagnie notamment du Vice-président et ministre de l’Agriculture, Tearii Te Moana Alpha et du ministre de la Santé, Jacques Raynal a ouvert cette première rencontre durant laquelle environ 70 acteurs se sont portés volontaires pour travailler sur les questions de durabilité du système alimentaire en Polynésie française : institutions, services administratifs, acteurs économique, consommateurs, confessions religieuses, milieu associatif, etc.

Cette table ronde s’inscrit dans la volonté du Pays de positionner la transition alimentaire comme un axe fondamental des politiques publiques, l’objectif étant l’adoption courant 2022 d’un plan stratégique, opérationnel et concerté sur 10 ans, fixant les actions à engager pour permettre l’accès pour tous à une alimentation durable, saine et accessible. L’impact humain de la pandémie de la Covid-19 en Polynésie française a en effet mis en évidence le mauvais état de santé général des polynésiens dont l’une des causes est la mauvaise alimentation.

Ce premier rendez-vous avait pour ambition le partage et l’appropriation, par tous les acteurs concernés, du diagnostic du système alimentaire de Polynésie française, réalisé dans le cadre du programme PROTEGE (porté par la CPS et financé par l’Union Européenne). Ce diagnostic analyse le système alimentaire polynésien au travers de 4 axes : la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la durabilité environnementale, la durabilité économique et la gouvernance alimentaire. Il permet également de mettre en lumière, pour chaque axe, l’existence d’initiatives locales porteuses de changement.

Animé par une équipe de facilitateurs de la DMRA (Direction de la modernisation et des réformes de l’administration), et accompagné d’experts du domaine de l’alimentation, l’évènement doit également permettre l’appropriation des principaux schémas directeurs et stratégies sectoriels existants, afin que la co-construction du plan de transition alimentaire de Polynésie française s’élabore sur la base d’un constat éclairé et partagé par tous. Dans cette perspective, la seconde partie des tables rondes aura lieu le 9 novembre 2021 afin de poursuivre la dynamique initiée.

Nous souhaitons mobiliser les acteurs, dans un second temps qui aura lieu en Novembre 2021, afin de rentrer dans le vif du sujet, en s’appuyant sur leur expertise pour dessiner les contours d’un plan d’action stratégique pour la transition alimentaire.

Caroline Vinet, Référente alimentation à la Direction de la santé
Télécharger la synthèse du 14 octobre 2021

NOS ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS