RAA2022-02-25T16:40:48-10:00

RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA)

Le rhumatisme articulaire aigu (RAA) est une maladie inflammatoire due à un microbe, le streptocoque du groupe A (SGA). Il survient 2 à 3 semaines après l’apparition d’une infection de la gorge (angine ou pharyngite) qui n’a pas été correctement soignée. Le RAA est une maladie fréquente en Polynésie. Elle concerne principalement les enfants âgés de 4 à 15 ans et les jeunes adultes.

RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA)

Le rhumatisme articulaire aigu (RAA) est une maladie inflammatoire due à un microbe, le streptocoque du groupe A (SGA). Il survient 2 à 3 semaines après l’apparition d’une infection de la gorge (angine ou pharyngite) qui n’a pas été correctement soignée. Le RAA est une maladie fréquente en Polynésie. Elle concerne principalement les enfants âgés de 4 à 15 ans et les jeunes adultes.

MENU

MENU

VOS QUESTIONS SUR
LE RAA

RAA ou Rhumatisme Articulaire Aigu,

Maladie inflammatoire due à un microbe, le Streptocoque du Groupe A (SGA),

Survient 2 à 3 semaines après l’apparition d’une infection de la gorge (angine ou pharyngite) ou certaines infections cutanées qui n’ont pas été correctement soignées,

Au cours d’une réaction anormale, le système immunitaire détruit le streptocoque mais aussi les cellules qui lui ressemblent (celles des valves du cœur et des articulations),

Le RAA peut aussi toucher le système nerveux central et provoquer chez le malade des mouvements involontaires anormaux (chorée),

On peut parfois d’observer des atteintes cutanées et des douleurs abdominales,

Le RAA est une maladie fréquente en Polynésie. Elle concerne fréquemment les enfants âgés de 4 à 15 ans et les jeunes adultes.

La Cardiopathie Rhumatismale Chronique ou CRC constitue la première pathologie cardiaque acquise dans la population des jeunes adultes dans le monde.

Si l’atteinte du cœur n’est pas trop importante, le médecin prescrira des antibiotiques pendant plusieurs années, pour éviter une nouvelle crise de RAA (rechute) et permettre au cœur de se réparer.

Si l’atteinte est plus importante, il sera nécessaire de prendre des médicaments pour aider le cœur à fonctionner, et dans certains cas, il faudra une intervention chirurgicale pour le réparer.

Le traitement antibiotique par Benzathine Benzylpénicilline (BPG) injectable permet d’éviter une nouvelle infection par le streptocoque. Il empêche les rechutes.

Ce traitement est administré par voie intramusculaire dans la fesse ou sur le côté de la hanche toutes les 3 ou 4 semaines selon le degré d’atteinte. Le traitement doit être poursuivi pendant au moins 5 à 10 ans.

Pendant toute la durée du traitement, il est important d’être bien suivi :

  • par le cardiologue qui vérifie le fonctionnement du cœur,
  • par le médecin traitant qui contrôle que le traitement est bien pris,
  • par le chirurgien dentiste qui contrôle l’état dentaire.

Consulter son médecin si les symptômes suivants apparaissent:

  • Mal de gorge
  • Infection de la peau
  • Fièvre
  • Douleurs dans les articulations

Appeler le Centre de lutte contre le RAA de la Direction de la santé

  • 40 47 33 68
  • 40 47 33 91

Courriel raa@sante.gov.pf

VOS QUESTIONS SUR
LE RAA

RAA ou Rhumatisme Articulaire Aigu,

Maladie inflammatoire due à un microbe, le Streptocoque du Groupe A (SGA),

Survient 2 à 3 semaines après l’apparition d’une infection de la gorge (angine ou pharyngite) ou certaines infections cutanées qui n’ont pas été correctement soignées,

Au cours d’une réaction anormale, le système immunitaire détruit le streptocoque mais aussi les cellules qui lui ressemblent (celles des valves du cœur et des articulations),

Le RAA peut aussi toucher le système nerveux central et provoquer chez le malade des mouvements involontaires anormaux (chorée),

On peut parfois d’observer des atteintes cutanées et des douleurs abdominales,

Le RAA est une maladie fréquente en Polynésie. Elle concerne fréquemment les enfants âgés de 4 à 15 ans et les jeunes adultes.

La Cardiopathie Rhumatismale Chronique ou CRC constitue la première pathologie cardiaque acquise dans la population des jeunes adultes dans le monde.

Si l’atteinte du cœur n’est pas trop importante, le médecin prescrira des antibiotiques pendant plusieurs années, pour éviter une nouvelle crise de RAA (rechute) et permettre au cœur de se réparer.

Si l’atteinte est plus importante, il sera nécessaire de prendre des médicaments pour aider le cœur à fonctionner, et dans certains cas, il faudra une intervention chirurgicale pour le réparer.

Le traitement antibiotique par Benzathine Benzylpénicilline (BPG) injectable permet d’éviter une nouvelle infection par le streptocoque. Il empêche les rechutes.

Ce traitement est administré par voie intramusculaire dans la fesse ou sur le côté de la hanche toutes les 3 ou 4 semaines selon le degré d’atteinte. Le traitement doit être poursuivi pendant au moins 5 à 10 ans.

Pendant toute la durée du traitement, il est important d’être bien suivi :

  • par le cardiologue qui vérifie le fonctionnement du cœur,
  • par le médecin traitant qui contrôle que le traitement est bien pris,
  • par le chirurgien dentiste qui contrôle l’état dentaire.

Consulter son médecin si les symptômes suivants apparaissent:

  • Mal de gorge
  • Infection de la peau
  • Fièvre
  • Douleurs dans les articulations

Appeler le Centre de lutte contre le RAA de la Direction de la santé

  • 40 47 33 68
  • 40 47 33 91

Courriel raa@sante.gov.pf

PROGRAMME DE SANTÉ

Le programme de lutte contre le RAA, coordonné par la Direction de la santé avec la collaboration du service de cardiologie du CHPF, s’appuie sur les recommandations internationales.

Ses objectifs sont l’identification et le suivi des cas, l’observance de l’administration régulière de la prophylaxie secondaire, le dépistage scolaire et la mise en place d’un registre nominatif.

PROGRAMME DE SANTÉ

Le programme de lutte contre le RAA, coordonné par la Direction de la santé avec la collaboration du service de cardiologie du CHPF, s’appuie sur les recommandations internationales.

Ses objectifs sont l’identification et le suivi des cas, l’observance de l’administration régulière de la prophylaxie secondaire, le dépistage scolaire et la mise en place d’un registre nominatif.

RÉFÉRENCES

Aller en haut