BULLETIN D’INFORMATION #11 – Cellule de crise de la Polynésie française

À ce jour, il y a toujours 37 cas positifs sur 489 personnes dépistées. Aucun décès lié au COVID-19 n’a été recensé. Parmi eux, un cas a été qualifié « autochtone », suite aux conclusions de l’enquête du Bureau de Veille Sanitaire. Il s’agit d’une personne testée positive au Covid-19, n’ayant aucun lien avec les autres cas confirmés ou cas contacts ou cas suspects, déjà identifiés.

Afin d’aplatir la courbe épidémiologique, chacun d’entre nous peut contribuer à l’atteinte de cet objectif très ambitieux : respectons ce confinement strict pour nous, pour nos proches, appliquons les mesures barrières ! Ensemble, préservons notre population polynésienne.

La cellule de crise COVID-19 du Pays renforce son dispositif de surveillance épidémiologique

La cellule de crise du Pays, à travers le Bureau de Veille Sanitaire, élargie son action de dépistage.

Pour ce faire, un formulaire de surveillance syndromique sera complété par les médecins des différentes structures (publiques, libérales), afin d’élargir l’identification des personnes qui pourraient présenter des symptômes évocateurs d’infection au Covid-19.

Ce réseau commencera à être opérationnel en fin de semaine et s’étendra aux îles à partir de la semaine suivante. Il s‘inspire du réseau « Sentinelle » activé lors d’épidémies précédentes, et permettra de piloter l’intensification des tests.

Les actions communautaires se multiplient et fédèrent !

La cellule “coordination et mobilisation communautaire” œuvre au quotidien pour permettre aux différentes populations de mieux vivre cette période difficile pour tous.

Plusieurs initiatives généreuses et bienveillantes sont recueillies par la cellule. La dernière en date, un site internet sera dédié à la mise en relation des bénévoles avec leurs communes de résidence. Nous saluons cette initiative et cette mobilisation populaire.

Prévention, gestes et mesures barrière : le confinement et la quatorzaine

Le confinement général auquel la population est astreinte est la première mesure de lutte contre le développement de l’épidémie sur le Fenua. Ce confinement s’est traduit par différentes mesures comme la fermeture des frontières, le couvre-feu de 20h, le contrôle des déplacements et à TAHITI, une limitation des déplacements entre la zone urbaine et Papara/Papenoo.

Ces mesures sont contrôlées quotidiennement par les services du Haut-commissariat (police nationale/gendarmerie) ainsi que par l’intervention des policiers municipaux. Des sanctions sont appliquées en cas de non respects des règles.

Parmi ce lot de mesures, la quatorzaine est une réponse de contrainte préventive, appliquée à toute personne ayant effectué un séjour hors de nos frontières.

Les quatorze jours d’isolement correspondent à la période d’incubation du virus, associée à une période de sureté. Si les personnes concernées n’ont déclaré aucun symptôme pendant leur quatorzaine, ils sont autorisés à sortir de l’isolement strict. Ils sont cependant soumis aux règles générales des mesures de confinement.

Enfin, les cas confirmés, qui sont isolés de manière stricte, ont l’interdiction absolue de toute sortie et de tout contact ; les contrevenants s’exposent à des sanctions lourdes.

Nos enfants face au confinement

Les enfants peuvent vivre difficilement le confinement en lien avec l’interdiction de sortie et le manque de contact (camarades, famille, parents qui travaillent, etc.). Plusieurs attitudes sont possibles pour répondre à la situation :

  • Expliquez les mesures barrière de façon simple, en faisant du lavage des mains un jeu, par exemple en musique rythmée, chantée. Vous pouvez faire dessiner aux jeunes enfants les mesures barrière contre le coronavirus, pour mieux les intégrer.
  • Si le message des adultes est clair et ludique, il sera vite mémorisé.
  • Écoutez leurs questions, montrez leur que vous vous souciez de leurs préoccupations.
  • Évitez les informations anxiogènes.
  • Faites des jeux en famille, essayez d’utiliser les moyens de communication numériques et visuels pour leur permettre de garder contact avec leurs copains une fois par jour.

PREVENTION – IL EST IMPORTANT DE RAPPELER, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, que LE VIRUS NE CIRCULE PAS SEUL. Nous le faisons circuler. D’où la politique du confinement strict.

BON COURAGE A TOUTES ET A TOUS. FAAITOITO

‘Ia ora na ‘outou pā’āto’a na,

Teie te mau parau ‘āpī nō teie mahana.

  • Te mau nūmera :
    • ‘Ua mara’a te mau nūmera : ‘i teie mahana : 489 ta’ata tei hi’opo’ahia, 37 ta’ata tei ro’ohia ‘i teie ma’i, ( ‘Aita e ta’ata ma’i ‘āpī). E 1 ta’ata i tape’ahia ’i te fare ma’i. ‘Aore ā ta’ata ‘i fa’aru’e mai.
    • Tahiti : 34 ; Mo’orea : 3
    • ‘I nia i tera e 3 ta’ata no Moorea, hoe taata tei hiopoahia e ua itehia tei roto iana te tirotiro Covid-19, e aore ra oia i piri ati atu i te hoe taata mai. Aita i taahia ra e mea nafea teie ma’i i te peeraa i nia iana.
    • ‘Aita e ma’i ‘âpî i ‘itehia. 20 ta’ata tei hi’opo’ahia, ‘aore roa e ta’ata i ro’ohia i teie ma’i.
  • Te faananearaa i te haaputuraa i te parau no te mau ma’i :
    • Te Pû ti’ā’aura’a i te ma’i covid-19 nō Pōrinetia farāni o tei ha’amau i te tahi piha ohipa no te ma’i Covid ma te haapaari i te mau hiopoara’a e te mau titorotorora’a.
    • No teie faanahoraa, e amui mai te mau taote atoa no te fenua nei, no te haamaramarama e no te haapapu i te mau vahi tei reira te ma’i te tupuraa.
    • E haamata oia i tana ohipara’a i teie hopea hepetoma. Ua faaohipa e hia na i roto i te mau fifi ma’i i te mau tau i muri, e nana ia e aratai i te mau hiopoara’a o te taata, i muri ae i te tae raa mai te mau materia no te hiopôara’a tei poroihia i Shanghai.
  • Te parau no te mau araira’a i teie ma’i : « te confinement » e « te quatorzaine »

    • « Confinement » : E fâaotira’a teie na te Hau Fenua no te fâa’itira’a i te pârarera’a o te ma’i. E mea titaûhia teie mau taata ia fâaea noa i te fare, fâatiahia ra  no te tahi mau ohipa rû.
    • « Quatorzaine » : o te hoe ia taata e fâahepohia i te fâaea i te fare no te hoe roa’ara’a e 2 hepetoma. Teie fâanahora’a no te mau taata tei reva atu i te ara.
    • I roto i teie area 14 mahana, te tirotiro e itehia ai.
    • Ia hope teie tau 14 mahana, e aita hoe noa ae tapa’o ma’i, e nehenehe ia teie taata e hoi i roto i tona utuafare ma te faatura ra i te mau faaotiraa no te hoe taata ma’i ore (te faaearaa i te fare)
  • Te mau tamarii e faaea nei i te fareE mea fifi mau a no te mau tamarii te parau no te faaearaa i te fare. I ta ratou hioraa te opaniopanihia nei ratou, eita ratou e nehenehe e farerei i to ratou mau hoa, e te fetii.
    E mea titauhia tatou ia haapii ia ratou i te parau no teie ma’i, te mau ravea arai na roto i te hauti, te himene, te papairaa i te hohoa. E riro te ravea no te tahua natirara ei haafatataraa ia ratou i to ratou mau hoa e te fetii atea.
  • Te ARAIRA’A ‘i teie ma’i. ‘E mea faufa’a ‘ia fâaha’amana’ohia, ‘e’ita teie tirotiro ‘e parare noa, nā tātou ra ‘e ta’ita’i nei iana no reira tatou’e titauhia ai, ia fa’aea ‘i te fare.

MĀURUURU E FA’AITOITO

Télécharger le bulletin d’information FR
Télécharger le bulletin d’information TH

EN SAVOIR PLUS

Coronavirus Covid-19
Je me protège
Je suis professionnel de santé
Questions fréquentes
BULLETINS CELLULE DE CRISE
Notes d’information
Supports

Nous suivre

Partager cet article

BULLETIN D’INFORMATION #11 – Cellule de crise de la Polynésie française

À ce jour, il y a toujours 37 cas positifs sur 489 personnes dépistées. Aucun décès lié au COVID-19 n’a été recensé. Parmi eux, un cas a été qualifié « autochtone », suite aux conclusions de l’enquête du Bureau de Veille Sanitaire. Il s’agit d’une personne testée positive au Covid-19, n’ayant aucun lien avec les autres cas confirmés ou cas contacts ou cas suspects, déjà identifiés.

Afin d’aplatir la courbe épidémiologique, chacun d’entre nous peut contribuer à l’atteinte de cet objectif très ambitieux : respectons ce confinement strict pour nous, pour nos proches, appliquons les mesures barrières ! Ensemble, préservons notre population polynésienne.

La cellule de crise COVID-19 du Pays renforce son dispositif de surveillance épidémiologique

La cellule de crise du Pays, à travers le Bureau de Veille Sanitaire, élargie son action de dépistage.

Pour ce faire, un formulaire de surveillance syndromique sera complété par les médecins des différentes structures (publiques, libérales), afin d’élargir l’identification des personnes qui pourraient présenter des symptômes évocateurs d’infection au Covid-19.

Ce réseau commencera à être opérationnel en fin de semaine et s’étendra aux îles à partir de la semaine suivante. Il s‘inspire du réseau « Sentinelle » activé lors d’épidémies précédentes, et permettra de piloter l’intensification des tests.

Les actions communautaires se multiplient et fédèrent !

La cellule “coordination et mobilisation communautaire” œuvre au quotidien pour permettre aux différentes populations de mieux vivre cette période difficile pour tous.

Plusieurs initiatives généreuses et bienveillantes sont recueillies par la cellule. La dernière en date, un site internet sera dédié à la mise en relation des bénévoles avec leurs communes de résidence. Nous saluons cette initiative et cette mobilisation populaire.

Prévention, gestes et mesures barrière : le confinement et la quatorzaine

Le confinement général auquel la population est astreinte est la première mesure de lutte contre le développement de l’épidémie sur le Fenua. Ce confinement s’est traduit par différentes mesures comme la fermeture des frontières, le couvre-feu de 20h, le contrôle des déplacements et à TAHITI, une limitation des déplacements entre la zone urbaine et Papara/Papenoo.

Ces mesures sont contrôlées quotidiennement par les services du Haut-commissariat (police nationale/gendarmerie) ainsi que par l’intervention des policiers municipaux. Des sanctions sont appliquées en cas de non respects des règles.

Parmi ce lot de mesures, la quatorzaine est une réponse de contrainte préventive, appliquée à toute personne ayant effectué un séjour hors de nos frontières.

Les quatorze jours d’isolement correspondent à la période d’incubation du virus, associée à une période de sureté. Si les personnes concernées n’ont déclaré aucun symptôme pendant leur quatorzaine, ils sont autorisés à sortir de l’isolement strict. Ils sont cependant soumis aux règles générales des mesures de confinement.

Enfin, les cas confirmés, qui sont isolés de manière stricte, ont l’interdiction absolue de toute sortie et de tout contact ; les contrevenants s’exposent à des sanctions lourdes.

Nos enfants face au confinement

Les enfants peuvent vivre difficilement le confinement en lien avec l’interdiction de sortie et le manque de contact (camarades, famille, parents qui travaillent, etc.). Plusieurs attitudes sont possibles pour répondre à la situation :

  • Expliquez les mesures barrière de façon simple, en faisant du lavage des mains un jeu, par exemple en musique rythmée, chantée. Vous pouvez faire dessiner aux jeunes enfants les mesures barrière contre le coronavirus, pour mieux les intégrer.
  • Si le message des adultes est clair et ludique, il sera vite mémorisé.
  • Écoutez leurs questions, montrez leur que vous vous souciez de leurs préoccupations.
  • Évitez les informations anxiogènes.
  • Faites des jeux en famille, essayez d’utiliser les moyens de communication numériques et visuels pour leur permettre de garder contact avec leurs copains une fois par jour.

PREVENTION – IL EST IMPORTANT DE RAPPELER, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, que LE VIRUS NE CIRCULE PAS SEUL. Nous le faisons circuler. D’où la politique du confinement strict.

BON COURAGE A TOUTES ET A TOUS. FAAITOITO

‘Ia ora na ‘outou pā’āto’a na,

Teie te mau parau ‘āpī nō teie mahana.

  • Te mau nūmera :
    • ‘Ua mara’a te mau nūmera : ‘i teie mahana : 489 ta’ata tei hi’opo’ahia, 37 ta’ata tei ro’ohia ‘i teie ma’i, ( ‘Aita e ta’ata ma’i ‘āpī). E 1 ta’ata i tape’ahia ’i te fare ma’i. ‘Aore ā ta’ata ‘i fa’aru’e mai.
    • Tahiti : 34 ; Mo’orea : 3
    • ‘I nia i tera e 3 ta’ata no Moorea, hoe taata tei hiopoahia e ua itehia tei roto iana te tirotiro Covid-19, e aore ra oia i piri ati atu i te hoe taata mai. Aita i taahia ra e mea nafea teie ma’i i te peeraa i nia iana.
    • ‘Aita e ma’i ‘âpî i ‘itehia. 20 ta’ata tei hi’opo’ahia, ‘aore roa e ta’ata i ro’ohia i teie ma’i.
  • Te faananearaa i te haaputuraa i te parau no te mau ma’i :
    • Te Pû ti’ā’aura’a i te ma’i covid-19 nō Pōrinetia farāni o tei ha’amau i te tahi piha ohipa no te ma’i Covid ma te haapaari i te mau hiopoara’a e te mau titorotorora’a.
    • No teie faanahoraa, e amui mai te mau taote atoa no te fenua nei, no te haamaramarama e no te haapapu i te mau vahi tei reira te ma’i te tupuraa.
    • E haamata oia i tana ohipara’a i teie hopea hepetoma. Ua faaohipa e hia na i roto i te mau fifi ma’i i te mau tau i muri, e nana ia e aratai i te mau hiopoara’a o te taata, i muri ae i te tae raa mai te mau materia no te hiopôara’a tei poroihia i Shanghai.
  • Te parau no te mau araira’a i teie ma’i : « te confinement » e « te quatorzaine »

    • « Confinement » : E fâaotira’a teie na te Hau Fenua no te fâa’itira’a i te pârarera’a o te ma’i. E mea titaûhia teie mau taata ia fâaea noa i te fare, fâatiahia ra  no te tahi mau ohipa rû.
    • « Quatorzaine » : o te hoe ia taata e fâahepohia i te fâaea i te fare no te hoe roa’ara’a e 2 hepetoma. Teie fâanahora’a no te mau taata tei reva atu i te ara.
    • I roto i teie area 14 mahana, te tirotiro e itehia ai.
    • Ia hope teie tau 14 mahana, e aita hoe noa ae tapa’o ma’i, e nehenehe ia teie taata e hoi i roto i tona utuafare ma te faatura ra i te mau faaotiraa no te hoe taata ma’i ore (te faaearaa i te fare)
  • Te mau tamarii e faaea nei i te fareE mea fifi mau a no te mau tamarii te parau no te faaearaa i te fare. I ta ratou hioraa te opaniopanihia nei ratou, eita ratou e nehenehe e farerei i to ratou mau hoa, e te fetii.
    E mea titauhia tatou ia haapii ia ratou i te parau no teie ma’i, te mau ravea arai na roto i te hauti, te himene, te papairaa i te hohoa. E riro te ravea no te tahua natirara ei haafatataraa ia ratou i to ratou mau hoa e te fetii atea.
  • Te ARAIRA’A ‘i teie ma’i. ‘E mea faufa’a ‘ia fâaha’amana’ohia, ‘e’ita teie tirotiro ‘e parare noa, nā tātou ra ‘e ta’ita’i nei iana no reira tatou’e titauhia ai, ia fa’aea ‘i te fare.

MĀURUURU E FA’AITOITO

Télécharger le bulletin d’information FR
Télécharger le bulletin d’information TH

DANS CETTE RUBRIQUE

Coronavirus Covid-19
Je me protège
Je suis professionnel de santé
Questions fréquentes
BULLETINS CELLULE DE CRISE
Notes d’information
Supports

Nous suivre

Partager cet article