BULLETIN D’INFORMATION #12 – Cellule de crise de la Polynésie française

À ce jour, il y a toujours 37 cas positifs sur 524 personnes dépistées. 35 tests effectués, hier, tous négatifs. Aucun décès lié au COVID-19 n’a été recensé. L’absence de nouveaux cas positifs, ne doit pas relâcher les efforts de chacun : respectons ce confinement strict et appliquons les mesures barrière.

La personne hospitalisée au CHPF n’est plus en réanimation, son état de santé ne nécessite plus un suivi médical intensif. Elle fait toujours l’objet d’un suivi médical attentif et quotidien et elle est soumise à un isolement strict.

En revanche, dans le monde, plus d’un million de personnes atteintes avec un taux de croissance en augmentation. La première tranche de 100 000 cas a pris 67 jours, la deuxième onze jours, la troisième 4 jours, etc. Aujourd’hui, il semble qu’il y ait 100 000 nouveaux cas dans le monde en moins de deux jours.

Enquête de veille sanitaire renforcée

L’absence de nouveaux cas constatée depuis 48H justifie le renforcement des enquêtes de veille sanitaire. Le nombre de personnes testées sera élargi dans les jours qui viennent.

Dans le cadre du suivi des patients confirmés positifs au COVID-19, le Bureau de Veille Sanitaire (BVS) avertit les médecins traitants des cas confirmés, lorsqu’ils sont identifiés, pour améliorer l’accompagnement et le suivi médical de ces personnes.

En attendant, les gestes barrière sont plus que jamais recommandés.

Les gestes barrière : le nettoyage de la maison

Le nettoyage de la maison fait partie des gestes barrière qui concourent à lutter contre la dissémination du virus. Toute la population doit respecter les mesures barrière. Conserver son environnement propre fait partie intégrante de la lutte contre la transmission du coronavirus pendant le confinement.

Le nettoyage consiste à éliminer les salissures avec un détergent et la désinfection à tuer les agents pathogènes avec un produit désinfectant.

« Les produits de nettoyage et désinfectants couramment utilisés sont efficaces contre le COVID-19 », écrit le site gouvernemental.

Toute surface doit être rincée à l’eau courante après utilisation de produits.

Pour les personnes qui ne présentent pas de symptômes évocateurs de la maladie, il faut surtout nettoyer quotidiennement les endroits que l’on est susceptible de toucher plusieurs fois par jour.

  • La désinfection peut se faire avec de l’eau de javel, mais elle n’est pas nécessaire.
  • Le nettoyage avec un produit détergeant ou moussant habituel est essentiel et doit se faire plus régulièrement que d’ordinaire.
  • Utiliser autant que possible des produits respectueux de l’environnement.
  • Vous pouvez utiliser vos gants en caoutchouc habituels pour vous protéger les mains.
  • N’oubliez pas de vous laver les mains aussi souvent que possible.

Confinement, la question du retour

Certaines personnes qui avaient été placées en quatorzaine sont autorisées à sortir. Elles vont progressivement quitter le régime du confinement strict pour entrer dans le régime du confinement général.

Parmi cette catégorie de personnes, on distingue les résidents et les non-résidents.

  • Le cas des résidents est lui-même scindé en deux catégories : les résidents de Tahiti et Moorea, et les résidents des autres îles et archipels.
  • Dans le cas des résidents de Tahiti et Moorea, ils ont la possibilité de retourner dans leurs foyers. Ils recevront une attestation médicale justifiant qu’ils ont effectué leur quatorzaine. Le Pays et Hautcommissariat coordonnent avec les Maires des communes concernées les modalités de rapatriement.
  • Le cas des non-résidents, qui restent confinés à Tahiti, dépendra des solutions possibles pour leur rapatriement.
    Concernant les ressortissants de Nouvelle-Calédonie, ils pourraient être rapatriés suite à l’affrètement par la Nouvelle-Calédonie de vols spéciaux.

Dons alimentaires : l’action sociale

L’attribution des besoins de première nécessité aux populations : face à l’augmentation significative de ces besoins dans toutes les circonscriptions d’action sociale depuis le début du confinement.
Pour y répondre, une plateforme consacrée aux dons et aux initiatives bénévoles verra le jour prochainement, en collaboration avec les communes.

PREVENTION – IL EST IMPORTANT DE RAPPELER, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, que LE VIRUS NE CIRCULE PAS SEUL. Nous le faisons circuler. D’où la politique du confinement strict.

BON COURAGE A TOUTES ET A TOUS. FAAITOITO

PARAU FA’AARARA’A NĀ TE MAU VE’A #12

‘Ia ora na ‘outou pā’āto’a na, teie te mau parau ‘āpī nō teie mahana.

I teie mahana, 37 ta’ata tei ro’ohia ‘i teie ma’i, ‘aita teie numera i maraa, 524 ta’ata tei hi’opo’ahia, mai te omuaraa o teie ma’i i te fenua nei. 1 noa a ta’ata e vai nei i te fare ma’i, ‘ua afaro roa i teie mahana. ‘Aore ā ta’ata ‘i fa’aru’e mai.

‘I roto i te ao nei, ‘ua raehia hoe mirioni hau te ta’ata tei ro’ohia i te ma’i na te ao nei. Te tahi hiora’a ua numera hia hoe hanere ta’ata e ro’ohia nei i te ma’i i te mau 30 hora atoa.

Te fa’ananeara’a i te ha’aputura’a i te parau no te mau ma’i

A piti manaha i teie nei, aita e ma’i âpi i ‘otehia ra. I fa’aoti ai te pū hi’opoara’a ma’i i te ha’apuai i tana mau hiopoara’a. E rahi atu a te mau ta’ata e hiopoahia i te mau mahana i muri nei.

Ia ro’o noa hia’tu te tahi mau ta’ata i te Covid-19, e fa’ara te pû hiopôara’a ma’i i to outou mau taote no te faaohiera’a i te ape’era’a e te ra’apaura’a o teie mau taata.

No reira te titauhia’tu nei tatou ia faa’ohipa tamau i te mau ravea parurura’a.

Te mau ravea parurura’a i teie ma’i : te tâmâra’a i to outou fare

Te tâmâra’a i te fare o te hoe ia ravea parurura’a ia ore teie tirotiro ia purara. Ia vai mâ to outou utuafare, te mea ia e titauhia nei no te pârurura’a ia tatou i te Coronavirus.

E nehenehe outou e faaohipa i te Cholorox.

Te tîtauhia nei tatou ia tâma, i te mau mahana’toa te mau vahi vi’ivi’i ma te fa’a’ohipa i te mau pua e te mau raau tupohe manumanu. E mea fa’ahepohia tatou ia ti’ai rii, hou a tama atu mai i te hoe tapuru e te pape. No te mau taata aita to ratou e tapao no teie mai e horoi tamau i te mau vahi teretere pinepinehia e outou e te mau vahi ta outou e tapeapea pinepine nei.

I muri ae, e mea tia ia outou ia horoi maitai to outou rima.

Te fa’ahepora’a i te fa’aeara’a i roto i te fare : te pârau no to ratou ho’ira’a

Te tahi o te mau ta’ata o tei tapeahia i roto i te mau pûhapara’a i fa’ata’ahia no te roara’a e piti hepetoma hi’opo’ara’a, teie e fa’atiahia nei ia ho’i i roto i to ratou mau utuafare. E titauhia ra ratou ia fa’atura i te mau fa’aturera’a no te faaeara’a i te fare.

I roto i te mau taata o tei hi’opoahia, te vai nei te mau ta’ata tumu no te fenua e te vai nei hoi te mau ratere.

  • No te mau ta’ata tumu no te fenua nei, ua fa’ata’ahia te tahi mau tatuhaara’a : te feia no Tahiti e Moorea e te feia no te tahi atu mau motu
  • No te feia e noho i Tahiti e Moorea, e nehenehe ratou e ho’i i roto i to ratou mau ûtuafare. E horoahia ta ratou parau taote o tei ha’apapu e ua opanipanihia ratou no te roaraa e 2 hepetoma hi’opoara’a. Na te Hau fenua e te Tomitera teitei e faa’ara i te mau Tavana oire no teie mau ta’ata e fa’aho’ihia ra. Te ferurihia nei te tahi mau ravea no te faaho’ira’a ia ratou.
  • E no te feia no Taratoni, te feruri atoa nei, te faatereraa o te Hau Taratoni, te parau no te tahi mau tere manureva taae no te faahoira’a i te ta’ata Taratoni.

Te mau ô maa

Mai te omuara’a o teie fifi ma’i, te tamau nei te Hau fenua i tana ohipa operera’a i te mau tauturu.

Te ARAIRA’A ‘i teie ma’i. ‘E mea faufa’a ‘ia fâaha’amana’ohia, ‘e’ita teie tirotiro ‘e parare noa, nā tātou ra ‘e ta’ita’i nei iana no reira tatou’e titauhia ai, ia fa’aea ‘i te fare.

MĀURUURU E FA’AITOITO

Télécharger le bulletin d’information FR
Télécharger le bulletin d’information TH

EN SAVOIR PLUS

Coronavirus Covid-19
Je me protège
Je suis professionnel de santé
Questions fréquentes
BULLETINS CELLULE DE CRISE
Notes d’information
Supports

Nous suivre

Partager cet article

BULLETIN D’INFORMATION #12 – Cellule de crise de la Polynésie française

À ce jour, il y a toujours 37 cas positifs sur 524 personnes dépistées. 35 tests effectués, hier, tous négatifs. Aucun décès lié au COVID-19 n’a été recensé. L’absence de nouveaux cas positifs, ne doit pas relâcher les efforts de chacun : respectons ce confinement strict et appliquons les mesures barrière.

La personne hospitalisée au CHPF n’est plus en réanimation, son état de santé ne nécessite plus un suivi médical intensif. Elle fait toujours l’objet d’un suivi médical attentif et quotidien et elle est soumise à un isolement strict.

En revanche, dans le monde, plus d’un million de personnes atteintes avec un taux de croissance en augmentation. La première tranche de 100 000 cas a pris 67 jours, la deuxième onze jours, la troisième 4 jours, etc. Aujourd’hui, il semble qu’il y ait 100 000 nouveaux cas dans le monde en moins de deux jours.

Enquête de veille sanitaire renforcée

L’absence de nouveaux cas constatée depuis 48H justifie le renforcement des enquêtes de veille sanitaire. Le nombre de personnes testées sera élargi dans les jours qui viennent.

Dans le cadre du suivi des patients confirmés positifs au COVID-19, le Bureau de Veille Sanitaire (BVS) avertit les médecins traitants des cas confirmés, lorsqu’ils sont identifiés, pour améliorer l’accompagnement et le suivi médical de ces personnes.

En attendant, les gestes barrière sont plus que jamais recommandés.

Les gestes barrière : le nettoyage de la maison

Le nettoyage de la maison fait partie des gestes barrière qui concourent à lutter contre la dissémination du virus. Toute la population doit respecter les mesures barrière. Conserver son environnement propre fait partie intégrante de la lutte contre la transmission du coronavirus pendant le confinement.

Le nettoyage consiste à éliminer les salissures avec un détergent et la désinfection à tuer les agents pathogènes avec un produit désinfectant.

« Les produits de nettoyage et désinfectants couramment utilisés sont efficaces contre le COVID-19 », écrit le site gouvernemental.

Toute surface doit être rincée à l’eau courante après utilisation de produits.

Pour les personnes qui ne présentent pas de symptômes évocateurs de la maladie, il faut surtout nettoyer quotidiennement les endroits que l’on est susceptible de toucher plusieurs fois par jour.

  • La désinfection peut se faire avec de l’eau de javel, mais elle n’est pas nécessaire.
  • Le nettoyage avec un produit détergeant ou moussant habituel est essentiel et doit se faire plus régulièrement que d’ordinaire.
  • Utiliser autant que possible des produits respectueux de l’environnement.
  • Vous pouvez utiliser vos gants en caoutchouc habituels pour vous protéger les mains.
  • N’oubliez pas de vous laver les mains aussi souvent que possible.

Confinement, la question du retour

Certaines personnes qui avaient été placées en quatorzaine sont autorisées à sortir. Elles vont progressivement quitter le régime du confinement strict pour entrer dans le régime du confinement général.

Parmi cette catégorie de personnes, on distingue les résidents et les non-résidents.

  • Le cas des résidents est lui-même scindé en deux catégories : les résidents de Tahiti et Moorea, et les résidents des autres îles et archipels.
  • Dans le cas des résidents de Tahiti et Moorea, ils ont la possibilité de retourner dans leurs foyers. Ils recevront une attestation médicale justifiant qu’ils ont effectué leur quatorzaine. Le Pays et Hautcommissariat coordonnent avec les Maires des communes concernées les modalités de rapatriement.
  • Le cas des non-résidents, qui restent confinés à Tahiti, dépendra des solutions possibles pour leur rapatriement.
    Concernant les ressortissants de Nouvelle-Calédonie, ils pourraient être rapatriés suite à l’affrètement par la Nouvelle-Calédonie de vols spéciaux.

Dons alimentaires : l’action sociale

L’attribution des besoins de première nécessité aux populations : face à l’augmentation significative de ces besoins dans toutes les circonscriptions d’action sociale depuis le début du confinement.
Pour y répondre, une plateforme consacrée aux dons et aux initiatives bénévoles verra le jour prochainement, en collaboration avec les communes.

PREVENTION – IL EST IMPORTANT DE RAPPELER, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, que LE VIRUS NE CIRCULE PAS SEUL. Nous le faisons circuler. D’où la politique du confinement strict.

BON COURAGE A TOUTES ET A TOUS. FAAITOITO

PARAU FA’AARARA’A NĀ TE MAU VE’A #12

‘Ia ora na ‘outou pā’āto’a na, teie te mau parau ‘āpī nō teie mahana.

I teie mahana, 37 ta’ata tei ro’ohia ‘i teie ma’i, ‘aita teie numera i maraa, 524 ta’ata tei hi’opo’ahia, mai te omuaraa o teie ma’i i te fenua nei. 1 noa a ta’ata e vai nei i te fare ma’i, ‘ua afaro roa i teie mahana. ‘Aore ā ta’ata ‘i fa’aru’e mai.

‘I roto i te ao nei, ‘ua raehia hoe mirioni hau te ta’ata tei ro’ohia i te ma’i na te ao nei. Te tahi hiora’a ua numera hia hoe hanere ta’ata e ro’ohia nei i te ma’i i te mau 30 hora atoa.

Te fa’ananeara’a i te ha’aputura’a i te parau no te mau ma’i

A piti manaha i teie nei, aita e ma’i âpi i ‘otehia ra. I fa’aoti ai te pū hi’opoara’a ma’i i te ha’apuai i tana mau hiopoara’a. E rahi atu a te mau ta’ata e hiopoahia i te mau mahana i muri nei.

Ia ro’o noa hia’tu te tahi mau ta’ata i te Covid-19, e fa’ara te pû hiopôara’a ma’i i to outou mau taote no te faaohiera’a i te ape’era’a e te ra’apaura’a o teie mau taata.

No reira te titauhia’tu nei tatou ia faa’ohipa tamau i te mau ravea parurura’a.

Te mau ravea parurura’a i teie ma’i : te tâmâra’a i to outou fare

Te tâmâra’a i te fare o te hoe ia ravea parurura’a ia ore teie tirotiro ia purara. Ia vai mâ to outou utuafare, te mea ia e titauhia nei no te pârurura’a ia tatou i te Coronavirus.

E nehenehe outou e faaohipa i te Cholorox.

Te tîtauhia nei tatou ia tâma, i te mau mahana’toa te mau vahi vi’ivi’i ma te fa’a’ohipa i te mau pua e te mau raau tupohe manumanu. E mea fa’ahepohia tatou ia ti’ai rii, hou a tama atu mai i te hoe tapuru e te pape. No te mau taata aita to ratou e tapao no teie mai e horoi tamau i te mau vahi teretere pinepinehia e outou e te mau vahi ta outou e tapeapea pinepine nei.

I muri ae, e mea tia ia outou ia horoi maitai to outou rima.

Te fa’ahepora’a i te fa’aeara’a i roto i te fare : te pârau no to ratou ho’ira’a

Te tahi o te mau ta’ata o tei tapeahia i roto i te mau pûhapara’a i fa’ata’ahia no te roara’a e piti hepetoma hi’opo’ara’a, teie e fa’atiahia nei ia ho’i i roto i to ratou mau utuafare. E titauhia ra ratou ia fa’atura i te mau fa’aturera’a no te faaeara’a i te fare.

I roto i te mau taata o tei hi’opoahia, te vai nei te mau ta’ata tumu no te fenua e te vai nei hoi te mau ratere.

  • No te mau ta’ata tumu no te fenua nei, ua fa’ata’ahia te tahi mau tatuhaara’a : te feia no Tahiti e Moorea e te feia no te tahi atu mau motu
  • No te feia e noho i Tahiti e Moorea, e nehenehe ratou e ho’i i roto i to ratou mau ûtuafare. E horoahia ta ratou parau taote o tei ha’apapu e ua opanipanihia ratou no te roaraa e 2 hepetoma hi’opoara’a. Na te Hau fenua e te Tomitera teitei e faa’ara i te mau Tavana oire no teie mau ta’ata e fa’aho’ihia ra. Te ferurihia nei te tahi mau ravea no te faaho’ira’a ia ratou.
  • E no te feia no Taratoni, te feruri atoa nei, te faatereraa o te Hau Taratoni, te parau no te tahi mau tere manureva taae no te faahoira’a i te ta’ata Taratoni.

Te mau ô maa

Mai te omuara’a o teie fifi ma’i, te tamau nei te Hau fenua i tana ohipa operera’a i te mau tauturu.

Te ARAIRA’A ‘i teie ma’i. ‘E mea faufa’a ‘ia fâaha’amana’ohia, ‘e’ita teie tirotiro ‘e parare noa, nā tātou ra ‘e ta’ita’i nei iana no reira tatou’e titauhia ai, ia fa’aea ‘i te fare.

MĀURUURU E FA’AITOITO

Télécharger le bulletin d’information FR
Télécharger le bulletin d’information TH

DANS CETTE RUBRIQUE

Coronavirus Covid-19
Je me protège
Je suis professionnel de santé
Questions fréquentes
BULLETINS CELLULE DE CRISE
Notes d’information
Supports

Nous suivre

Partager cet article