La grippe est une maladie infectieuse des voies respiratoires supérieures due aux virus Influenza A et B.

Elle se propage facilement d’une personne à l’autre.

La grippe circule dans le monde entier et peut toucher n’importe qui dans n’importe quel groupe d’âge.

La grippe est un problème de santé

QUESTIONS SUR LA GRIPPE SAISONNIÈRE

Le virus de la grippe se transmet par l’inhalation de gouttelettes de salive, de postillons ou d’éternuements émis par une personne infectée, mais également par les mains lors d’un contact avec une surface contaminée (main, poignée de porte, etc.).

Généralement les symptômes apparaissent de façon brutale :
– fièvre (>38°c)
– toux
– frissons
– maux de tête
– douleurs musculaires et articulaires
– rhume

Les personnes plus à risque sont :

  • les personnes de 60 ans et plus,
  • les personnes qui ont une maladie chronique (cardiaque, pulmonaire ou diabète),
  • les personnes qui ont un indice de masse corporelle (IMC) supérieure à 40,
  • les femmes enceintes,
  • et les nourrissons.

Le traitement consiste à lutter contre les principaux symptômes que sont la fièvre et les douleurs.

Le traitement spécifique par des médicaments antiviraux permet de réduire la durée et l’intensité des symptômes.

L’utilisation des médicaments antiviraux est limitée aux personnes à risque pour réduire le risque de complications.

Cela ne remplace pas la vaccination contre la grippe.

La vaccination est la meilleure protection contre la grippe.

Elle doit être renouvelée tous les ans car la protection du vaccin diminue après quelques mois.

De plus, la composition des vaccins peut varier d’une année à l’autre car les virus se transforment en permanence : on dit qu’ils mutent.

Chaque année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) donne les recommandations sur les virus qui doivent composer le vaccin.

Vous pouvez vous faire vacciner chez votre médecin ainsi que dans les structures de santé (centres médicaux, dispensaires).

Les malades sont contagieux à partir du jour précédant l’apparition des symptômes et le restent jusqu’à cinq à sept jours après.

Certaines mesures d’hygiène simples peuvent contribuer à limiter la transmission de personne à personne.

Concernant le malade, dès le début des symptômes

Il est recommandé de :
– limiter les contacts avec d’autres personnes et en particulier les personnes à risque
– se couvrir la bouche à chaque fois qu’il tousse
– se couvrir le nez à chaque fois qu’il éternue
– se moucher dans des mouchoirs en papier à usage unique jetés dans une poubelle recouverte d’un couvercle
– ne cracher que dans un mouchoir en papier à usage unique jeté dans une poubelle recouverte d’un couvercle.

Tous ces gestes doivent être suivis d’un lavage des mains.

Concernant l’entourage du malade

Il est recommandé de :
– éviter les contacts rapprochés avec les personnes malades en particulier pour les personnes à risque
– se laver les mains à l’eau et au savon après contact avec le malade ou le matériel utilisé par le malade
– nettoyer les objets couramment utilisés par le sujet.

 

  • « La grippe n’est pas une maladie grave. » Faux !

La grippe est une maladie contagieuse qui guérit spontanément le plus souvent. Cependant, elle peut entraîner des complications sérieuses et être dangereuse pour certaines personnes fragiles. Elle est responsable d’un nombre variable de décès chaque année. Si vous avez un risque de développer des formes compliquées ou graves de grippe, il est recommandé de vous faire vacciner.

  • « Le vaccin contre la grippe saisonnière n’est pas efficace. » Faux !

Le vaccin n’assure pas une protection à 100 %, mais la vaccination contre la grippe (notamment des personnes particulièrement fragiles) permet de diminuer les risques de complications et de formes graves. La mortalité liée à la grippe a diminué avec l’introduction de la vaccination.

  • « Le vaccin contre la grippe est dangereux. » Faux !

Les effets indésirables des vaccins sont connus et il est bien plus dangereux d’avoir une grippe que de se faire vacciner.

La plupart des effets secondaires locaux (douleur, inflammation au point d’injection) ou généraux (fièvre, malaise général) sont transitoires et bénins.

Le risque de survenue d’effets secondaires graves liés au vaccin comme le syndrome de Guillain Barré reste très inférieur au risque de complications graves, directement liées à la survenue de la grippe elle-même (dont le syndrome de Guillain Barré).

  • « Le vaccin contre la grippe saisonnière contient un adjuvant. » Faux !

Les vaccins contre la grippe saisonnière disponibles sur le marché ne contiennent pas d’adjuvants.

  • Le Bureau des Programmes de Pathologies infectieuses (BPPI) – Direction de la santé : Tél 40 48 82 00
  • Les structures de soins de la Direction de la santé (dispensaires, postes de soins, hôpitaux…)
  • Les cabinets privés ou cliniques (médecins généralistes, spécialistes …)

PROGRAMME DE SANTÉ

LES LIENS UTILES